Haïti|Tragédie. Porto Rico choqué par neuf bébés haïtiens décédés et jetés en mer sur ordre du ‘captèn’ d’un bateau en provenance de Jérémie

0
3129

Les migrants haïtiens ont pris la mer à partir de Jérémie, une ville actuellement en proie à de nombreuses secousses sismiques quoique de faible intesité.

Mercredi 9 mars 2022 ((rezonodwes.com))–La mort de neuf enfants haïtiens qui, avec 51 adultes, dont des hommes et des femmes, ont pris la mer illégalement depuis Haïti, a choqué Porto Rico mercredi, selon les révélations de El Nuevo Dia.

Les enfants, qui étaient accompagnés de leurs mères, ont été jetés à la mer alors qu’ils mouraient au cours du voyage de sept jours après avoir pris la mer depuis Jérémie, dans le sud-est d’Haïti, a déclaré Hilaire Duverson au journal portoricain El Nuevo Día.

Cet étudiant en mécanique de 21 ans a déclaré au journaliste Benjamín Torres qu’il ne voulait pas quitter Haïti, mais qu’il n’avait pas d’autre choix étant donné le chaos qui règne dans ce pays contrôlé par les gangs fédérés par le pouvoir PHTK. L’insécurité s’est accentuée depuis l’assassinat de Jovenel Moise.

Le voyage a pris une tournure que personne n’aurait pu imaginer et s’est terminé, ont raconté les survivants au journal, par l’une des tragédies les plus choquantes qui résultent souvent des traversées clandestines dans les eaux des Caraïbes.

Les neuf nourrissons, dont aucun n’avait plus d’un an et qui comprenaient une paire de jumeaux, sont morts pendant le voyage de sept jours, succombant à la faim, à la soif, à la fièvre ou à un coup de chaleur.

Un par un, ils ont été jetés à la mer sur l’ordre du capitaine du navire. Un par un, ils ont été dévorés par les requins sous les yeux de leurs mères terrifiées, a raconté le journaliste en se basant sur les témoignages recueillis.

Ils ont commencé à jeter tous les bébés à la mer ; le capitaine l’a demandé, la mère des jumeaux m’a dit que les requins… ont commencé à les déchirer devant eux« , a déclaré Leonard Prophil, un religieux haïtien qui vit à Porto Rico depuis des années et qui aide les victimes de cette tragédie.

Certaines des mères des enfants sont hospitalisées dans différentes institutions de la région métropolitaine de San Juan car, en plus du voyage sanglant, lorsque le bateau est arrivé à Porto Rico le 28 février, il a subi un accident au large de Cabo Rojo (sud-ouest).

Prophil a déclaré au journal qu’ils sont émotionnellement affectés, qu’ils craignent pour leur sécurité et qu’ils reçoivent des services psychologiques.

source: El Nuevo Dia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.