Webinaire multilingue: Exercer le journalisme en toute sécurité : Ressources pour les femmes journalistes, leurs soutiens et les salles de rédaction

0
788

Samedi 5 mars 2022 ((rezonodwes.com))–

Les travailleuses des médias sont odieusement attaquées dans le monde entier, en ligne et hors ligne, dans le but de faire taire leurs reportages et de supprimer leur visibilité dans les discours publics. Alors que de courageuses femmes journalistes continuent de tenir la ligne, il est particulièrement important que les organisations de médias, les écoles de journalisme et les autres institutions adoptent des éléments tenant compte de la dimension de genre dans leurs stratégies globales de sécurité.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2022, l’UNESCO, en collaboration avec le Knight Center for Journalism et l’International Women’s Media Foundation (IWMF), propose un webinaire gratuit, en ligne et multilingue, qui fournit aux participants des recommandations et des ressources concrètes pour promouvoir la sécurité des femmes journalistes. 

Intitulé Exercer le journalisme en toute sécurité : Ressources pour les femmes journalistes, leurs soutiens et les salles de rédaction, le webinaire rassemble des journalistes, des formateurs en sécurité et des représentants des salles de rédaction afin de les sensibiliser aux menaces constantes qui pèsent sur la sécurité des femmes journalistes, de souligner l’urgence de s’attaquer à ces problèmes et de fournir des instruments spécifiques pour promouvoir un environnement de travail plus sûr pour les femmes journalistes et les travailleuses des médias.

Au cours du webinaire, l’UNESCO, l’IWMF et le Knight Center lanceront un cours autodidacte en français et en espagnol, qui fournira aux travailleuses des médias et à leurs alliés des outils pour atténuer et gérer les risques.  Cette initiative s’appuie sur l’impact d’un MOOC en anglaispublié en 2021 (toujours disponible au format autodidacte). 

Ce webinaire s’adresse tout particulièrement aux organisations de médias, aux écoles de journalisme, aux responsables de salles de rédaction, aux journalistes et à tout autre public intéressé. Il abordera les risques accrus auxquels sont confrontées les femmes journalistes dans le monde entier, hors ligne et en ligne – ces attaques peuvent aller de la violence, de la stigmatisation, des discours de haine sexiste, du trolling, aux agressions physiques, au viol et même au meurtre.

Comme l’a montré une étude commandée par l’UNESCO, la violence en ligne se traduit souvent par un harcèlement hors ligne, un cinquième (20 %) des personnes interrogées s’identifiant comme des femmes ayant déclaré avoir été attaquées ou maltraitées hors ligne en rapport avec la violence en ligne dont elles avaient été victimes.  En plus d’être ciblées en raison de leur travail de journalistes, les femmes sont également la cible de violences sexistes. 

Inscrivez-vous ici  

La discussion sera traduite simultanément en anglais, espagnol et français.   

Parmi les orateurs et oratrices figurent   

  •  Nadine Hoffman, directrice adjointe de la International Women’s Media Foundation (IWMF).  
  • Guilherme Canela, Chef de la Section pour la liberté d’expression et la sécurité des journalistes, UNESCO   
  • Prof. Rosental Alves, Chaire UNESCO en communication et Chaire Knight en journalisme à l’école de journalisme du Moody College of Communication de l’Université du Texas à Austin.   
  • Alison Baskerville, photographe et formatrice en sécurité journalistique, instructrice du cours  
  • Sandra Chaher, directrice de Comunicación para la Igualdad, instructrice du cours. 
  • Elodie Vialle, consultante en sécurité journalistique, instructrice du cours.  
  • Tatiana Mossot, journaliste, fondatrice du projet MaMa.  
  • Patricia Mayorga Ordoñez, journaliste d’investigation  
  • Yemile Bucay, responsable des risques et de la sécurité, Buzzfeed 

Jeffrey Clark Lochard

Programme Officer

Communication & Information sector

UNESCO Port-au-Prince

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.