Crises humanitaires sous-financées : L’ONU débloque 150 millions de dollars, dont 8 millions pour Haïti

0
311

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a débloqué jeudi 150 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour soutenir des opérations humanitaires sous-financées dans 13 pays d’Afrique, des Amériques, d’Asie et du Moyen-Orient.

Vendredi 14 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–

Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 274 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire cette année, le nombre le plus élevé depuis des décennies. 

Le financement du CERF soutiendra des opérations de secours en Syrie (25 millions de dollars), en République démocratique du Congo (23 millions de dollars), au Soudan (20 millions de dollars) et au Myanmar (12 millions de dollars).

Les opérations d’aide au Burkina Faso, au Tchad et au Niger recevront chacune 10 millions de dollars. Le reste du financement ira à Haïti (8 millions de dollars), au Liban (8 millions de dollars), à Madagascar (7 millions de dollars), au Kenya (6 millions de dollars), à l’Angola (6 millions de dollars) et au Honduras (5 millions de dollars).

Répondre aux besoins de communautés vulnérables

« Ce financement représente une bouée de sauvetage pour des millions de personnes prises dans des crises sous-financées. Cette allocation la plus importante jamais accordée par le CERF aidera à répondre aux besoins les plus urgents des communautés vulnérables », a déclaré, dans un communiqué de presse, M. Griffiths, qui est également Coordonnateur des secours d’urgence.

« Le financement du CERF permet aux contributions des donateurs d’aller plus loin, atteignant rapidement ceux qui ont le plus besoin de notre aide. Je remercie tous les donateurs du CERF dont la générosité a rendu ce soutien possible. Ensemble, nous faisons une différence », a-t-il ajouté.

Le CERF est l’un des moyens les plus rapides et les plus intelligents d’aider les personnes touchées par les crises. Le fonds permet une action humanitaire opportune, efficace et vitale par les agences des Nations Unies et d’autres acteurs pour lancer ou renforcer la réponse d’urgence partout où cela est nécessaire. Les décisions d’allocation pour les urgences sous-financées sont basées sur une analyse détaillée de plus de 90 indicateurs humanitaires et une large consultation avec les parties prenantes.

Depuis sa création par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2005, et grâce aux généreuses contributions de plus de 130 États membres et observateurs, ainsi que d’autres donateurs, y compris des particuliers, le CERF a aidé des centaines de millions de personnes avec quelque 7,5 milliards de dollars dans plus de 110 pays. pays et territoires. Cela comprend plus de 2,4 milliards de dollars pour les crises sous-financées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.