Ondes, Nanos, magie? Nouvelles attaques mystérieuses sur des diplomates américains à Genève et à Paris

0
1100

Au moins trois Américains servant au consulat de Genève auraient été atteints. L’un d’eux a été évacué vers les Etats-Unis pour y être soigné. À Paris, un cas suspect a été répertorié.

Vendredi 14 janvier 2022 ((rezonodwes.com))– Le média américain  »Wall Street Journal a révélé jeudi que des responsables en poste dans les missions diplomatiques américaines à Genève et à Paris sont soupçonnés d’avoir été atteints de la mystérieuse maladie neurologique connue sous le nom de syndrome de La Havane et au moins un a été évacué vers les États-Unis pour y être soigné, ont déclaré des personnes proches des incidents.

Des attaques présumées contre des responsables américains en poste dans les deux villes européennes ont été signalées en interne l’été dernier aux responsables de ces postes et finalement au département d’État à Washington.

Les diplomates ont rejoint jusqu’à 200 autres personnes soupçonnées d’être atteintes du syndrome de La Havane depuis 2016 alors qu’elles étaient stationnées en Chine, en Amérique du Sud et ailleurs en Europe.

C’est l’un des mystères qui entourent les missions diplomatiques américaines. Cette mystérieuse maladie qui se caractérise par des maux de tête, perte d’équilibre, nausée, problèmes auditifs, troubles de la vision et de l’élocution est apparue pour la première fois dans la capitale cubaine entre 2016 et 2018, d’où le nom attribué à la maladie.

Le syndrome semble avoir également touché des membres de l’administration américaine, qui officient à Washington. Le New York Times a fait état de 3 cas au sein de la CIA, ainsi que d’autres détectés au sein du département d’Etat et de la Défense.

Après avoir procédé à différentes analyses et envisagé plusieurs théories, l’Académie nationale des Sciences a finalement conclu en décembre dernier que la cause la plus probable de ces maux serait liée à de « l’énergie radiofréquence dirigée et pulsée », plus ou moins semblable à des radiations de micro-ondes.

En novembre, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a annoncé la nomination de deux diplomates pour suivre cette affaire: Jonathan Moore, chargé de coordonner la réponse du département d’Etat, et Margaret Uyehara, qui devra s’assurer que toute personne signalant des symptômes reçoive une prise en charge médicale appropriée.

« Nous travaillons sans relâche, au sein du gouvernement, pour tirer au clair ce qui s’est passé, savoir qui est responsable et, en même temps, assurer la prise en charge de ceux qui ont été affectés et protéger nos représentants du mieux que nous le pouvons », a déclaré Anthony Blinken ce jeudi sur la chaîne américaine MSNBC.

Depuis plusieurs années, de simples citoyens se sont plaints d’avoir été pris comme cibles dans de mystérieuses attaques à partir de dispositifs à énergie dirigée. Jusque là, leurs plaintes n’ont jamais été prises au sérieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.