Martissant : Au moins un passager tué dans l’attaque d’un minibus menée par les bandits de Gran-Ravine

0
1184

Le nommé «Ti Lapli» caïd de Grand-Ravine, dans une note vocale devenue virale depuis dimanche, avait promis de faire répandre la violence armée sur la route nationale numéro 2 à hauteur de Martissant et d’interdire l’accès aux usagers de cette voie. Menace mise à exécution, tôt ce lundi avec l’attaque d’un autobus assurant le transport Port-au-Prince/Jacmel.

Lundi 6 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–

Au moins un passager a été tué tandis que d’autres occupants d’un minibus assurant le trajet Port-au-Prince/Jacmel blessés, à la suite d’une attaque armée perpétrée, ce lundi, par des hommes armés de Grand-Ravine.

Des images virales sur les réseaux sociaux exposent des passagers touchés par balles et un corps sans vie allongé à l’intérieur du véhicule.

Selon des sources dignes de foi, les affrontements entre gangs armés de l’entrée Sud de Port-au-Prince sont à l’origine de ces incidents regrettables. La Police nationale d’Haïti (PNH) se retrouve passive en dépit des appels réitérés des résidents et des défis lancés par les hors-la-loi.

L’accès à plus de quatre départements géographiques demeure impossible, car les gangs armés imposent leur loi pour asseoir leur suprématie.

Entre-temps, les victimes de balles perdues ou encore des personnes attaquées dans leur véhicule se multiplient. Aucune perspective d’amélioration du climat sécuritaire n’est à envisager. 

Le «one man show» du premier ministre de facto Ariel Henry présidant illégalement un Conseil des ministres au Palais national pour démontrer que le Core Group lui a donné le plein pouvoir n’a pas permis d’épargner les vies de ceux qui s’aventurent dans le quartier de Martissant.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.