Haïti|Insécurité. Des dizaines d’écoliers dans la rue pour exiger la libération d’un professeur enseignant kidnappé

0
841

Conseil de gouvernement ou Conseil des ministres, à quoi tout cela rime ?

Jeudi 2 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–Au moment où le PM de facto, Dr. Ariel Henry, faisait son show au Palais National, jeudi, quelques dizaines d’écoliers ont manifesté à Port-au-Prince pour demander la libération de leur professeur enseignant Jean Jonas Saint Juste et de son fils Quincy, enlevés mardi dernier dans le cadre d’une vague d’enlèvements en Haïti, un pays qui, dans les faits, « n’est ni dirigé ni administré« .

Les manifestants ont crié des slogans demandant la libération de l’enseignant lors d’une marche qui a démarré devant l’école Jacques Stephen Alexis, située à Bon-Repos, dans la commune de Croix-des-Bouquets, le fief des gangs 400 Mawozo opérant en toute impunité.

Les écoliers ont exhibé plusieurs pancartes dont certaines portaient les inscriptions telles que « A bas les enlèvements » et « Libérez Jonas et son fils Quincy« . M. Saint-Justea occupé dans le passé le poste de maire-adjoint de la commune de Croix-des-Bouquets.

Les enlèvements sont devenus une pratique courante des gangs armés opérant dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince pour se financer, et leur nombre a explosé depuis le début du mois de septembre. Le Centre d’analyse et de recherche sur les droits de l’homme (Cardh), a recensé 803 enlèvements entre janvier et fin octobre, dont 54 étrangers originaires de quatre pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.