L’exercice fiscal démarre sans budget : le PHTK3 nous promet-il une troisième année économique catastrophique?

0
3580

Haiti-PIB de 2019 s’élevait à -1,7% et celui de 2020 à -3,3%. L’héritage de Jovenel Moïse, qu’il sera difficile à gérer en 2022!

Lundi 11 octobre 2021 ((rezonodwes.com))– Plus d’une dizaine de jours après la date fatidique du 1er octobre marquant le début d’une nouvelle année fiscale, les autorités haïtiennes n’ont pas encore publié un document de budget pour le pays.

Pire, même  »les lignes directrices » pour un éventuel nouveau budget ne sont pas encore rédigées, a avoué un responsable de la Direction Générale du Budget au Ministère de l’Économie et des Finances (MEF).

« Nous sommes en retard d’une année par rapport au processus de préparation du budget 2021-2022 », a déclaré Michel Silin lors d’une rencontre Zoom organisée sous la houlette de la Banque Interaméricaine de Développement (BID).

Nommé par Jovenel Moïse sur l’insistance du misogyne Michel Martelly, installé par les ambassadeurs du Core Group, soutenu par d’anciennes structures politiques de l’opposition, comme SDP d’André Michel et MTV de Réginald Boulos, le premier ministre de facto, Ariel Henry, semble naviguer à vue, en dépit de la récente catastrophe ayant détruit le Grand Sud.

Aucune vision, aucun plan n’a été dégagé depuis sa désignation en juillet dernier. Dr Henry, d’ailleurs, n’a pas de politique générale puisqu’il n’avait pas l’obligation de se présenter devant le parlement pour le Grand Oral.

La troisième version des Tet Kale, remix droite-gauche martellyste, semble nous conduire tout droit vers une troisième année consécutive de catastrophe économique.

Le Gouverneur de la Banque Centrale a d’ailleurs vendu la mèche, il y a moins d’une semaine. Jean Baden Dubois avait confié à l’économiste Kesner Pharel que la récession de l’économie haïtienne se poursuivra inexorablement en 2022.

Dubois prévoit une nouvelle année de croissance négative d’une ampleur significative, rappelant que le PIB de 2019 s’élevait à -1,7% et celui de 2020 à -3,3%.

Entre-temps, les dépenses s’envolent, les bandits sont toujours arrosés, les voyages autour du monde du ministre Claude Joseph se multiplient et les jobs de luxe pour les partisans de PHTK3 se créent à un rythme effréné.

Continuerons-nous en 2022 à laisser grossir le nombre d’Haïtiens en situtation d’insécurité alimentaire?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.