Texas|Traitements de migrants. RNDDH : la déportation massive des haïtiens viole les principes de droit international

0
1319

« Le régime du PHTK, durant son règne, a accéléré la descente aux enfers d’Haïti ».

Pierre Espérance

Jeudi 23 septembre 2021 ((rezonodwes.com))–Le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre Espérance rappelle que la déportation massive des haïtiens résulte de près d’une décennie de mauvaise gouvernance du pays héritée du régime du Parti haïtien Tèt kale (PHKT)._

Avant même de procéder aux expulsions des migrants haïtiens, l’administration américaine devrait analyser le dossier de chaque famille, suggère le directeur exécutif du RNDDH. Le militant des droits humains qui a assisté au rapatriement forcé et au quotidien de plusieurs centaines de compatriotes, se dit préoccupé par les conséquences que peut engendrer cette crise migratoire. Il souligne que le pays faisait déjà face à des problèmes de gouvernance qui impactent gravement sur l’ensemble des secteurs d’activités socioprofessionnelles.

«Nous sommes très critiques vis-à-vis de la décision du gouvernement américain de refouler les Haïtiens. C’est une mesure cynique qui va à l’encontre des principes de droits humains», s’indigne Pierre Espérance.

La situation socio-économique du pays s’est nettement détérioré durant au moins une décennie. La corruption gangrène l’administration publique, l’insécurité fait fuir des familles, les indicateurs de l’État de droit sont au rouge, la Police nationale d’Haïti est confrontée à une crise de leadership, le crime est banalisé autant de paramètres qui prouvent que le pays est au bord du chaos. Cet état de fait pousse de nombreux citoyens à regarder l’avenir ailleurs, insiste le responsable du RNDDH.

Le régime du PHTK, durant son règne, a accéléré la descente aux enfers d’Haïti. En raison de l’effondrement des institutions de l’État et l’indifférence des autorités policière et judiciaire à rétablir la sécurité, des familles sont systématiquement victimes d’actes de violence, du kidnapping, du crime organisé, du banditisme d’État.

La chasse des haïtiens aux États-Unis témoigne d’une politique désastreuse de la communauté internationale envers Haïti. L’instabilité politique est pérenne, la justice haïtienne est vassalisée, l’économie est moribonde, les crises se succèdent dans une dynamique viciée de prolonger le règne du régime du PHTK.

La communauté internationale, à travers le Core Group et les États-Unis, particulièrement, s’entête dans leur choix de supporter l’administration politique actuelle pour entretenir le système corrompu et sans vision d’Haïti. Cette option fragilise tout effort de redresser la barre et le pays continue sa marche vers la déchéance. Comme piqûre de rappel, Pierre Espérance évoque la présence en Haïti d’une mission onusienne, alors que la situation dégénère sur tous les plans.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.