Jean Baden Dubois de la BRH déclare s’engager à « recapitaliser le secteur financier du Grand Sud ravagé par le séisme »; un discours déjà entendu parler après le séisme de janvier 2010

0
3552

Un rapport du groupement d’organisations de la diaspora haïtienne, ainsi qu’une organisation médicale, ont conclu, après une visite dans les zones touchées, que 80 % de l’économie de la région du Grand Sud a été détruite par le tremblement de terre, compromettant les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes.

Lundi 30 aout 2021 ((rezonodwes.com))–La Banque de la République d’Haïti (BRH) a annoncé lundi qu’elle allait prendre plusieurs mesures pour recapitaliser le secteur financier qui a été gravement endommagé par le tremblement de terre dans le sud du pays.

Jean Baden Dubois, le gouverneur de facto de la BRH, a annoncé la création d’un fonds pour les institutions de microfinance dans la région dite du Grand Sud. Ce montant leur permettra de reconstruire leurs bâtiments et de servir la population pendant un certain temps. Notons que des promesses du genre ont été faites en 2011, après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010, par les différentes administrations Tèt Kale accusées de dilapider les fonds de Petro Caribe. La Grand’Rue de Port-au-Prince où l’administration Martelly-Lamothe était en charge de démarrer de grands travaux d’infrastructures, reste onze ans plus tard dans le même état désastreux pour une capitale.

Une disposition similaire sera prise pour les micro, petites et moyennes entreprises, afin de leur permettre de reprendre leurs activités économiques et de sortir de la précarité qui a suivi le séisme, a laissé entendre M. Dubois oubliant que des promesses du genre ont été tenues en 2011 et à plusieurs reprises par le même régime PHTK. « La corruption et l’impunité, les deux principaux maux à combattre pour parvenir à cette fin« , a soulevé un représentant d’organisme de droits humains.

« Ils approuveront également un fonds de reconstruction pour les personnes et les institutions des départements du Sud, des Nippes et de la Grand Anse, qui facilitera les travaux de réhabilitation selon les normes anticycloniques et parasismiques, avec un taux d’intérêt de 10 pour cent pour une période de 20 ans« , a avancé M. Dubois sans révéler les voies et moyens dans un pays appauvri.

Dans le cadre du programme de sécurité institutionnelle, a poursuivi le gouverneur de la BRH qui n’est pas à ses premières déclarations sur un tel sujet, ils vont également publier une circulaire pour exiger que les institutions financières soient logées dans des structures résistantes aux tremblements de terre et aux ouragans dans tous les départements du pays.

Le séisme a tué quelque 2 207 personnes, tandis que 12 268 personnes ont subi des blessures mineures ou graves.

Plus de 130 000 maisons et 200 écoles ont été détruites par le séisme et, selon le gouvernement, quelque 650 000 personnes ont besoin d’aide.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.