Le mandat de Jovenel Moise est bel et bien terminé, statuent trois grandes « University Law School » américaines, à l’analyse de l’article 134-2 de la Constitution

2
2370

La Global Justice Clinic de New York University Law School, l’International Human Rights Clinic de la Harvard Law School et la Lowenstein International Human Rights Clinic de la Yale Law School ont publié une déclaration le 13 février 2021 exprimant leur grave préoccupation quant à la détérioration de la situation des droits de l’homme en Haïti.

Dimanche 14 février 2021 ((rezonodwes.com))–Dans un communiqué conjoint, les structures des droits humains de trois grandes universités américaines, également classées parmi les meilleures au monde – Harvard Law School, NYU School of Law, Yale Law School – ont conclu, après analyse des textes de loi et de la Constitution de 1987 amendée, que « le mandat de Jovenel Moise est largement considéré comme terminé le 7 février 2021« .

Des preuves tangibles montrent que le président Jovenel Moïse s’est engagé dans un schéma de conduite visant à créer une crise constitutionnelle et à consolider le pouvoir, ce qui porte atteinte à l’État de droit dans le pays, ont écrit ces organismes. Ils appellent le gouvernement américain à dénoncer les récents actes du président de facto Jovenel Moïse qui ont aggravé la crise constitutionnelle.

Ils demandent en outre aux États-Unis de mettre fin à tous les transferts et expulsions vers Haïti en cette période fragile, de condamner les violences récentes contre les manifestants et les journalistes et de demander la libération des personnes détenues arbitrairement.

« Nous appelons le gouvernement américain à dénoncer les récents actes de Jovenel Moise qui aggravent la crise constitutionnelle« , lisons-nous dans le texte publié à la veille d’une méga-manifestation rassemblant à Port-au-Prince des dizaines de milliers de personnes criant leur ras-le-bol du régime PHTK.

IHRC, Global Justice Clinic et Lowenstein International Human Rights Clinic, tous les trois affiliés respectivement à Harvard Law School, Yale Law School et NYU Law School, ont passé en revue le soutien de la PNH au régime de facto de Jovenel Moise, mettant en veilleuse, sans le spécifier ouvertement, la Constitution et les libertés d’expression.

Forts d’une longue expérience de travail en solidarité avec la société civile haïtienne, ces organismes de droits humains exhortent l’administration-Biden à reconnaître le droit du peuple haïtien à l’autodétermination en n’insistant ni en soutenant des élections sans preuve de mesures concrètes pour garantir qu’elles soient libres, équitables et inclusives.

2 COMMENTS

  1. L’imbroglio volontairement crèe par les onstances internationales après les États-Unis repose uniquement sur un choix bien décidé de préférer encore le connu « contrôlable » à l’inconnu á potentiel anarchisant , socialisant et voué à toutes sortes de dérives…

  2. Les instances internationales continuent a’ garder cette position, parce que tous ceux qui veulent jeter l’apprenti dictateur Jovenel Moise n’arrivent pas a’ rallier tout le pays a’ leur cause, comme en 1986… et 2004. Le peuple constitue le 12e Homme. Ce dernier ne se laisse pas gagner par la Frenesie pour plusieurs raisons. Il a deja fait ses Experiences avec la flopee qui veut le depart de Jovenel Moise. Yanm yanm kk chat. Jusqu’a present, malgre les appels des politiques et de l’Opinion Publique Mawozo (yo pat egziste sou Preval ak Privert), le 12e Homme fait semblant de rien comprendre. C’est l’apathie.

    Plus de 40% de la foule des grands jours se trouvent dans l’oeil du cyclone, le fameux G9 en familles et allie’s. Comme quoi, malgre ce que l’on constate, ce n’est pas encore le regne de l’anarchie et du chaos. A tous les niveaux, l’Etat est dans l’impossibilite’ de jouer son role regalien.

    Pour votre gouverne, un certain Jean Rebel Dorcenat avait identifie’ la poignee de familles qui s’adonne illegalement dans le commerce des armes et munitions dans le pays. Plus d’un an apres, les contrebanbiers continuent d’operer pour la plus belle.

    Il faut bien faire la difference entre le Socialisme Scientifique et l’international socialiste. Jusqu’a present, dans le pays, il n’y a pas de compatriotes qui se reclament du Socialisme Scientifique. Mais, ils sont nombreux ceux qui font partie de l’international socialiste (Fusion… et OPL). Poulailler libre, renard Libre.

    Bien souvent, les partis politiques qui font partie de l’international socialiste sont les farouches defenseurs du systeme capitaliste dans son etat brut. Le nomme’ Carlos Andres Perez ne manquait pas d’enfanter le liberateur Hugo Chavez par ses politiques neo-liberales ak fe kado Petrol pep la…

    C’est dommage, pendant tout le regne de Lavalas et du PHTH, il y a pas des hommes comme le commandant Chavez ou a’ defaut un Lula, dans le pays en vue de faire cesser la tragie-comedie. Ca suffit 35 ans de Mauvaise Gouvernance, de « shithole » et du Chaos!

    Papa m, manman m, pwofese Shiloski, Shapiro… ak Stepanov, te montre m pou m konn wont ak mete peyi m an pwemye avan entere pesonel mwen ak pati politik mwen. Se nan sans, nan lane 2011, le zanmi m Ady Jean Gardy te pase cheche pou l mete m nan Kabine l, mwen te di l Non Mesi, paske se pa zafe peyi Martelly pwal regle. Li papka fe marasa Aristide-Preval ak alye yo Wont. Apa Li Pay Pwa Domi!

    Kou tout Ayisyen ki vle monte teren politik la rive nan yon Dimansyon konsa, se le sa a nou pwal gen yon peyi. Wap dako ak mwen nou lwen anpil de yon konfigirasyon konsa.

    Nou we anpil Gran Peyi komanse pran wout Declin, se paske yo paka jwenn « Common Ground, » se entere pesonel… ak entere pati ki vin two’ annavan ki fe sa. Pawol yo anpil, mwen kanpe la.

    Temoin historique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.