Haïti : Le règne de l’impunité est officialisé

0
1094

Lundi 10 février 2020 ((rezonodwes.com))– Depuis plusieurs mois, le Palais de justice de Port-au-Prince est fermé. Pas d’audience à la Cour d’appel, aucune audience civile au Tribunal civil de Port-au-Prince.

C’est l’affaire L’Etat haïtien vs SOGENER qui a favorisé la réouverture au rabais du Parquet de Port-au-Prince et du Décanat. Pas d’assises criminelles avec assistance de jury depuis bientôt deux ans au Palais de justice de Port-au-Prince; des prévenus arrêtés attendent jusqu’à trois mois en garde à vue alors que la Constitution prévoit 48 heures.

Les cabinets d’instruction fermés pendant plusieurs mois recommencent à travailler sur des cas exceptionnels. Dans le même temps, les crimes se multiplient à longueur de journée à Martissant, à Village de Dieu, à Canaan, à la Croix-des-Bouquets, à Savien, dans le Plateau Central et un peu partout dans la région métropolitaine et à travers tout le pays sans que les bandits soient identifiés, poursuivis, arrêtés et soumis à la justice répressive.

Des quartiers entiers sont abandonnés aux gangs armés sans aucune présence policière. Ils tuent, décapitent, volent, violent, soumettent des gens à des actes de torture, des actes dégradants et inhumains, impunément. Ils publient leurs forfaits sur les réseaux sociaux sans être inquiétés. L’Etat n’existe pas. Ils imposent leur loi même dans l’enceinte des tribunaux.

Le règne de l’impunité est donc officialisé.

Fondation Je Klere
extrait du rapport « Recrudescence des actes de violence et de cruauté : la Fondasyon Je Klere (FJKL) appelle les responsables de l’Etat à favoriser la création d’un climat propice à un nouveau départ »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.