Haïti plonge dans le chaos, dès l’entame d’une énième semaine de ‘’pays lock’’

0
466

Dans plusieurs villes d’Haïti, l’appel à manifester contre le régime en place se multiplie. Dans l’intervalle, la vie socioéconomique peine à se ranimer après plus de 7 semaines de léthargie

Lundi 28 octobre 2019 ((rezonodwes.com))– À l’entrée Sud de Port-au-Prince, la réalité interpelle. À l’annonce du défilé des gangs armés, ce lundi, chauffeurs de tap-tap et usagers de la voie publique hésitent à s’engager dans leurs activités en raison de la peur qui s’installe. Parallèlement des détonations automatiques retentissaient à Martissant, dans les quartiers périphériques de la 3ème Circonscription de Port-au-Prince.

À Pétion-Ville, des heurts entre conducteurs de véhicules publics et militants ont provoqué la panique. Des jets de pierres et de tessons de bouteilles ont contraint des citoyens à se terrer chez eux. Dans les rues, des barricades de pneus enflammés dessinent l’architecture d’une nouvelle semaine de mobilisation.

À Delmas, des barricades de pneus enflammés installées sur l’autoroute offrent un tableau préoccupant. Des individus renforcent les dispositifs de blocage, alors que la peur d’être rançonné ou victime d’embuscade se renforce. Du carrefour de l’Aéroport à Delmas 32, s’observait un horizon noircit.  

Les portes des établissements scolaires sont encore gardées fermées. Moins de 2 mois après le lancement des activités scolaires, les bancs des salles de classe croulent sous la poussière et des écoliers n’exercent plus l’automatisme de l’apprentissage. La vie administrative dans plusieurs villes haïtiennes et dans la capitale se décline. Les portes des bureaux publics, sous l’emprise de l’opération ‘’scellé populaire’’ sont gardées closes.

D’autres institutions publiques menacées par la fureur populaire peinent à reprendre le cours normal de fonctionnement. Après plus de 7 semaines de paralysie totale des activités socioéconomiques,  l’incertitude plane sur l’avenir, mais le président Jovenel Moise s’accroche à son mandat en dépit de la conjoncture.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.