Agence de Presse Espagnole :Rapport sur la corruption Petrocaribe en Haïti éclabousse le président Moise

1
317

Texte de EFE : Agence de Presse Espagne

La Cour supérieure des comptes d’Haïti a transmis aujourd’hui au Parlement (bicaméral) son rapport final sur l’enquête ouverte sur des allégations de corruption entourant la gestion des fonds du programme Petrocaribe, par lequel le Venezuela fournit du pétrole à prix modérés au pays

Samedi 1er juin 2019 ((rezonodwes.com))– Selon des informations diffusées dans la presse, l’enquête a montré qu’une société du président haïtien Jovenel Moise avait reçu des millions de dollars pour l’exécution de plusieurs projets, mais ne les a pas encore exécutés.

De même, il existe un réseau de fonctionnaires au sein du gouvernement haïtien qui gère l’obtention de contrats pour les amis de l’ancien président du pays, Michel Martelly, ainsi que pour l’ancien Premier ministre Laurent Lamothe.

Le rapport indique que la société Agritrans, de Moise, a obtenu des contrats pour la construction de projets dans le secteur de la banane et de routes, mais ne les a pas réalisés malgré le décaissement de fonds à ces fins.

Le rapport de la Cour supérieure des comptes décrit comme « grave » la manière dont plusieurs gouvernements ont dépensé plus de 2 milliards de dollars de fonds Petrocaribe entre 2008 et 2016, soit la moitié des ressources générées par le programme au cours de cette période.

1 COMMENT

  1. Je suis fatigué de lire des textes qui parlent de corrupteurs voleurs identifiés, mais pourtant toutes les actions restent dans les bouches de la presse et de la population, nous savons bien comment ça doit se faire comme ça se fait au Brésil , en Uruguay etc …. si on ne peut appréhender ces voleurs il n’est pas nécessaire de garder les coupables du pénitencier voir les nombreux innocents

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.