Onu – Haïti : les députés rencontrent une délégation de l’Ecosoc

0
35

ÉCHANGES ENTRE LE BUREAU DE LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS ET UNE DÉLÉGATION DES NATIONS UNIES (Communiqué)

Port-au-Prince, mercredi 24 mai 2019 ((rezonodwes.com))– Le Bureau de la Chambre des Députés, présidé par l’Honorable Gary Bodeau, a reçu ce mercredi 22 mai 2019, au Palais Législatif, une délégation du Groupe ad hoc pour Haïti du Conseil Économique et Social (ECOSOC) de l’Organisation des Nations-Unies.

Cette importante réunion a été l’occasion pour les deux parties de discuter de différents points, notamment la situation politique du pays, symbolisée par l’insécurité grandissante et l’absence d’un gouvernement, ainsi que la dévaluation exagérée de la gourde par rapport au dollar américain.

Aussi, a-t-il été question pour les membres du Bureau d’aborder des thématiques telles : la gouvernance, la pauvreté, la crise économique, l’équité de genre, la loi électorale, le budget et l’expiration prochaine de l’accord haïtiano-Taïwanais.

« La Chambre Basse ne fait pas partie du problème, mais plutôt de la solution », a clamé l’élu de la Circonscription de Delmas.

En ce sens, les Députés essaient de sensibiliser les Honorables Sénateurs sur la nécessité de doter incessamment le pays d’un gouvernement capable d’apporter des solutions aux multiples maux qui rongent le pays.

À en croire le Président, ce gouvernement aura pour mission également de lutter contre la contrebande qu’il identifie comme un véritable obstacle au progrès socioéconomique du pays ; une lutte qui, selon lui, doit passer par l’application d’une politique rigoureuse en la matière.

S’il est vrai qu’il n’est pas contre le remplacement de la MINUJUSTH par une Mission Politique Spéciale, M. Bodeau estime que celle-ci doit être plus pragmatique.

Invitée à intervenir sur la problématique de l’équité de genre, la Première Secrétaire du Bureau, Mme Marie Gladice St Jean LUNDY, croit qu’il y a un besoin réel de sensibilisation dans le pays pour combattre et éradiquer la violence faite aux femmes et aux filles afin d’arriver à une société où l’égalité entre hommes et femmes devienne une évidence.

Tout compte fait, l’élu de la Circonscription de Tabarre, l’Honorable Caleb Desrameaux, a pour sa part plaidé en faveur de la mise sur pied des institutions exigées par la Constitution haïtienne, notamment la Cour Constitutionnelle, afin de renforcer notre jeune démocratie en plein balbutiement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.