Le Pape aux journalistes de la presse étrangère : »L’Église vous estime, aussi quand vous mettez le doigt dans la plaie »

1
133


Le travail des journalistes est «précieux» car il «contribue à la recherche de la vérité, et seule la vérité nous rend libres».

Le Pape François a reçu le samedi 18 mai 2019 les journalistes de l’Association de la presse étrangère, accrédités à Rome. Le Pape a redit son attachement à la liberté de la presse et il a encouragé les correspondants étrangers accrédités en Italie à se mettre au service de la vérité

Dimanche 19 mai 2019 ((rezonodwes.com))–«L’Église vous estime, aussi quand vous mettez le doigt dans la plaie, et peut-être que la plaie est dans la communauté ecclésiale», a lancé le Pape dès le début de son discours.

Le travail des journalistes est «précieux» car il «contribue à la recherche de la vérité, et seule la vérité nous rend libres». François a cité un discours de saint Jean-Paul II datant de janvier 1988, lorsque le Pape polonais avait visité le siège romain de cette association en déclarant aux journalistes : «L’Église est de votre côté : que vous soyez chrétiens ou non, dans l’Église vous trouverez toujours la juste estime pour votre travail et la reconnaissance de la liberté de la presse».

Les journalistes ont une grande responsabilité par rapport à toutes les informations qu’ils diffusent, y compris sur les réseaux sociaux, car ils ne sont pas seulement spectateurs de la marche du monde. «Nous sommes tous acteurs, et, dans le mal comme dans le bien, notre comportement a une influence sur les autres», a lancé François en citant son prédécesseur Benoît XVI.

La communication doit donc vraiment être un instrument «pour construire et non pour détruire», a rappelé le souverain pontife.

En remarquant avec humour que le siège de l’association se trouve Via del l’Umiltà, c’est-à-dire “rue de l’humilité”, le Pape a rappelé que l’humilité doit être un élément fondamental de la profession de journaliste, tout comme la recherche de la vérité.

Dans ce temps marqué par l’utilisation d’un langage souvent violent et dépréciatif sur les réseaux sociaux, les journalistes doivent «calibrer le langage» et offrir «le bon pain de la vérité», et non pas «la nourriture avariée de la désinformation». Les journalistes doivent être libres de tout conditionnement et de tout préjugé, a martelé le Pape.

sources : Vatican News

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.