Pape François : « Les prêtres et les religieuses doivent maintenant signaler tous les cas d’abus sexuels »

0
100

« Une femme ne doit pas entrer dans la vie religieuse pour être une domestique au service des prélats », pape François.

les problèmes dans la vie se résolvent avec des processus et non par des décisions spectaculaires qui ne s’inscriraient pas dans la durée, pape François

Religieux et religieuses sexuellement abusés ! Serait-il pensable de mettre les religieux et religieuses haïtiens dans ce lot ? Tout est mystère chez nous…où l’on fait peu de cas à l’évaluation de la conformité aux normes établies.

Apprenez que le souverain pontife a approuvé cette semaine une loi sans précédent faisant obligation aux prêtres et aux religieuses catholiques du monde entier de dénoncer les autorités ecclésiastiques

Vendredi 10 mai 2019 ((rezonodwes.com))–Le pape François a publié de nouvelles règles enjoignant les prêtres et les religieuses catholiques du monde entier à signaler les abus sexuels et les dissimulations encourus dans l’Église catholique.

La mesure a été prise par le Saint Père lui-même obligeant les religieux et les religieux à signaler tout soupçon ou cas d’agression sexuelle et de harcèlement. Les diocèses du monde auront donc un système accessible au public.

De cette manière, les rapports de plaintes devant être examinés dans un délai ne dépassant pas 90 jours seront présentés. Ces décisions ont été annoncées dans une lettre du pape intitulée « Tu es la lumière du monde« .

Vendredi, en présence de plus de 850 religieuses issues de 80 pays, le pape qui recevait les responsables de l’UISG, l’Union internationales des Supérieures Générales, réunies à Rome pour leur Assemblée Générale, s’est notamment exprimé sur la délicate question des abus sur les religieuses.

«L’abus des religieuses est un problème sérieux», a d’emblée reconnu le Pape François, qui s’est dit «conscient des problèmes ici aussi à Rome», où il a reçu de nombreuses informations à ce sujet. Il ne s’agit pas seulement d’abus sexuels, mais aussi d’abus de conscience et de pouvoir. «L’abus des religieuses est un problème sérieux», a d’emblée reconnu le Pape François, qui s’est dit «conscient des problèmes ici aussi à Rome», où il a reçu de nombreuses informations à ce sujet.

Il a poursuivi sur un ton rassuré qu’ « Il ne s’agit pas seulement d’abus sexuels, mais aussi d’abus de conscience et de pouvoir« , tout en soulignant qu’ « Une femme ne doit pas entrer dans la vie religieuse pour être une domestique au service des prélats« .

«Le service, oui, la servitude, non», a martelé plusieurs fois le Pape. «Le service, oui, la servitude, non», a martelé plusieurs fois le Pape.

Sur la question globale des abus, le Pape a expliqué que «nous sommes en train de prendre conscience de ce problème avec beaucoup de honte, une honte qui est “une grâce de Dieu”», a-t-il souligné. Il a invité à la patience, en insistant sur le temps nécessaire à la concrétisation des changements.

«Certaines organisations de défense des victimes n’ont pas été contentes de la réunion de février. Je les comprend parce qu’il y a beaucoup de souffrance, mais les problèmes dans la vie se résolvent avec des processus», et non par des décisions spectaculaires qui ne s’inscriraient pas dans la durée.

sources :Vatican News


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.