Une quarantaine d’haïtiens déportés des Bahamas atterrissent à Port-au-Prince

Souffrez un instant pour visionner ces images humiliantes alors que les parlementaires gaspillent les maigres ressources du pays en monnayant leur vote. Ils l’ont fait contre Céant selon des sénateurs, et très bientôt en faveur de Lapin, dénonce déjà l’opinion publique sur les réseaux sociaux…
Le gouvernement des Bahamas n’a pas pris du temps pour déporter vers Haïti les 40 compatriotes qu’ils ont arrêtés mardi dernier sur une île déserte de l’archipel. Tous ont été refoulés vendredi vers Port-au-Prince où le Palais national n’a pipé aucun mot

Dimanche 14 avril 2019 ((rezonodwes.com))–Une quarantaine de compatriotes qui, semble-t-il, n’auraient placé aucune foi dans les propagandes à outrance orchestrées par le régime Tète kalé, faisant croire à un lendemain meilleur, vont devoir refaire face à la réalité quotidienne du pays.

Débarqués presqu’ inaperçus sur l’île d’Inagua aux Bahamas, à bord d’une frêle embarcation, après avoir risqué leur vie en haute mer, les 40 haïtiens arrêtés mardi dans le sud des Bahamas, ont été déportés vendredi à Port-au-Prince, a annoncé un responsable de l’immigration bahamienne.

Rappelons que, selon la presse des Bahamas, le groupe a été trouvé sur une île inhabitée et ses environs. Les 34 hommes et 6 femmes paraissaient être en bonne santé, ont rapporte les autorités des Bahamas qui avaient déniché leur cache-cache.

Port-au-Prince, en plus de recevoir son lot de rapatriés de la République Dominicaine, alors que des parlementaires pro-pouvoir voient en Jean-Michel Lapin, le sauveur d’Haïti, a accueilli vendredi, via Bahamasair, une quarantaine de réfugiés haïtiens (34 hommes et 6 femmes) à l’aéroport international Toussaint Louverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.