Gonaives – Visite de Martine Moise : « elle distribue des cadeaux aux enfants à Lakou Soukri, Lakou Souvenans, Lakou Badjo » précise le délégué départemental

0
2160

’’ Une belle cérémonie s’est tenue, les enfants ont défilé sans incidents. Je condamne cette tentative de déstabilisation et de désinformation », a déclaré Herby Dalencourt trouvant plus que normal que les Lakou Soukri, Lakou Souvenans, Lakou Badjo soient les meilleurs endroits déclarés pour inviter la Première Dame (sans invitation à la presse) à venir faire des distributions. Mais à quelle occasion ? En restait-il encore de sacs d’écoliers des kits scolaires surfacturés en 2017 ?

Des groupes « rara » devaient jouer à Souvenans pour saluer la présence de Martine Moise sur les hauts lieux mystiques de l’Artibonite.

Hervé Noël a enquêté. Lire son reportage.

Gonaives, dimanche 3 mars 2019 ((rezonodwes.com))–Des voix discordantes se soulèvent sur la visite de la Première Dame aux Gonaïves qui s’est effectuée vendredi en toute discrétion, loin des caméras et des micros de la presse.

Les versions recueillies à propos de la tournée de Martine Moise, toujours sur la sellette concernant le dossier Dermalog, relèvent des informations aux antipodes de la réalité. Pour des témoins, les informations rapportées dans certains médias vont à contre-courant des faits.

Au centre des controverses, avons-nous appris, deux bandes ‘’rara’’ traditionnellement rivales s’affrontant pour le contrôle de l’espace. Vendredi au soir, Gros Moteur et Double Moteur s’étaient fait distinguer à l’occasion de la réception de  la Première Dame, Martine Moise, pour lancer le carnaval, a témoigné le serviteur de Lakou Souvenance.

En restituant les évènements, Fernand Bien-Aimé décrit une ambiance à l’opposé des faits relayés sur les réseaux sociaux. ‘’ Les affrontements ont eu lieu à mille coudées du stand érigé pour la visite de la Première Dame. Les supporters de Gros Moteur et ceux de Double Moteur s’attaquaient en lançant des pierres. L’imprudence des organisateurs de programmer ces deux formations pour l’évènement est à l’origine des incidents, regrette-t-il.

Les considérations émises par le serviteur de Lakou Souvenance est identique au rapport dressé d’un autre témoin voulant garder l’anonymat. ‘’ J’étais dans les parages de l’École nationale de Souvenance quand soudainement une ambiance remuante s’y tenait. Une foule de gens courait dans tous les sens et je me suis mis à couvert. Cette situation a prévalu alors l’épouse du Chef de l’État était déjà partie, a  raconté l’assistant.

Rencontrer les enfants, distribuer des cadeaux figuraient également dans l’agenda de la visite de Martine Moise dans les Lakou Soukri, Souvenance et Badjo, a précisé le délégué départemental de l’Artibonite. Réprouvant les rumeurs véhiculées à propos de l’activité, Herby Dalencourt joint au téléphone, tentait de rassurer.’’ Une belle cérémonie s’est tenue, les enfants ont défilé sans incidents. Je condamne cette tentative de déstabilisation et de désinformation, a-t-il lâché.

Certaines voix ont aussi évoqué des tensions lors de la visite de Martine Moise dans la Cité de l’Indépendance. Une distribution d’argent serait la pomme de discorde.

Hervé Noël

Lakou Souvenans Gonaives (image d’archives)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.