Mystère autour du kidnapping d`une française à Port-au-Prince!

2
2067

Selon le journal Dauphiné Libéré, une jeune coopérante française de 27 ans, responsable de la programmation culturelle à l`Institut Français, a été libérée dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir été enlevée à Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, et séquestrée pendant près d’une semaine.

Les circonstances de la libération de la coopérante française n`ont pas été divulguées, mais la nouvelle de l`interpellation du chanteur et peintre Jean Bernard Thomas a peut-être forcé la main aux responsables de la police nationale d`Haïti qui ont admis que plusieurs individus ont été écroués pour leur participation à des crimes de séquestration.

Cependant, l`inspecteur Gary Desrosiers a précisé que les agents n`ont pas de preuves de sa participation à ce kidnapping, bien qu`il ait été arrêté en compagnie des membres de ce gang.

Mais les autorités haïtiennes n`ont pas précisé si ces arrestations ont été réalisées en lien avec le cas de la jeune française.

D`après un diplomate français (qui s`est confié au journal Le Dauphiné), la jeune femme a été enlevée jeudi soir par plusieurs hommes qui, quelques heures plus tard, ont contacté l’ambassade de France pour demander une rançon de plus d’1 million d’euros en échange de sa libération et ont menacé de l’exécuter.

En accord avec les policiers locaux, un négociateur du Raid a été dépêché sur place aux côtés des autorités diplomatiques françaises, l’affaire étant suivie au plus près par la cellule de crise du quai d’Orsay.

Parallèlement aux investigations menées par la police haïtienne, une enquête en flagrance avait été ouverte en début de semaine par le parquet de Grenoble, confiée à la Direction centrale de la police judiciaire.

On attend les explications de la Police Nationale d`Haïti.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.