Une diplomate haïtienne bloque la frontière pendant 2 heures d`horloge

10
3436

Dajabón.- Une vice-consul accréditée au Consulat haïtien de cette ville, a bloqué, avec son véhicule, le point de passage frontalier entre Juana Méndez et la ville, parce que les inspecteurs de la douane dominicaine lui ont exigé de montrer ses papiers d`identité et les papiers du véhicule.

La fonctionnaire, Judnie Galdine Souffrant, a placé sa Nissan Patrol couleur or, sur le pont qui traverse la zone frontalière et paralysé la circulation pendant près de deux heures, affirmant qu’en tant que diplomate, personne ne pourrait l’empêcher de passer ni n’avait le droit de lui demander des documents.

11911946_10153413318430033_434997429_n

 

D`après le journal El Caribe, madame Souffrant aurait été jusqu`à proférer des insultes a l`endroit des douaniers qui lui ont demandé à voir ses papiers.

La circulation automobile a pu reprendre son cours normal après l`intervention d`une délégation du Consulat haïtien à Dajabón et du Comité des Droits humains auprès des deux parties.

 

10 COMMENTS

  1. Il faut préciser de quels inspecteurs de douanes on parle ici. Des dominicains ou la douane Haitienne?
    Madame n’a sans doute pas maitrisé les notions du Droit diplomatique et Consulaire. Car aucun article, aucun traité ne dit qu’on ne doit pas demander des papiers d’identification à un diplomate et si c est en territoire haitien elle est une citoyenne comme tout autre citoyen et sujette à toutes les lois. Elle n a aucune immunité ni de privilège en Haiti et sa juridiction ou son champ d action et les privileges du Corps consulaires sont limitrophes à l endroit où celui ci exerce sa fonction.

    • Il faut pas donner votre opinion si vous ne connaissez pas la realité. Il faut faire une visite en republique dominicaine pour comprendre comment ils nous traitent chez eux. Au lieu de donner raison toujours aux etranger et condanner ta propre nation, voyager un peu dans ces lieux d’enfer pour nos compatriotes. Informez vous avant de divaguer.

    • Pute! Qui es-tu toi? Comment oses-tu dire pareille chose? C’est un jaloux c’est sûr. C’est notre grand problème ici. On insulte toujours.Le plus souvent ceux qu’on ne peut pas dépasser sont les cibles. Modère un peu ton langage ma chère. Cela ferait un peu « dame ». La culture, il faut penser à l’avoir.

    • ton commentaire est tres deplace et irrespectueux, ce qu’a fait cette dame est un manque de respect envers elle meme, sa profession et son pays, mais franchement tu as lu ton commentaire toi ?

  2. Je vous prie de noter que dans nos reportages et tous documents que nous autres, Haïtiens, écrivons, il nous faut prendre soin d’utiliser le nom haïtien officiel de nos villes, et non pas celui que les Dominicains ou autres étrangers peuvent vouloir donner à un espace de notre territoire national.

    Ainsi, au lieu de parler de Juana Mendez, il nous faut plutôt écrire Ouanaminthe, car c’est « notre » nom officiel pour cette ville.

    J’ai été sidéré de lire, il n’y a pas si longtemps, que dans un document signé conjointement par nos officiels avec des officiels dominicains, les nôtres aient accepté que cette ville se trouvant en territoire haïtien soit désignée par le nom que lui donnent les Dominicains.

    C’est sûr que l’avis de professionnels avisés n’avait pas été sollicité ou peut-être écouté par ceux qui allaient signer ce document.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.