Boxe : Propos et image racistes contre l`Haïtien Stevenson Adonis « Superman »

0
1832

Adonis Stevenson

MEXICO | Une photo avec un texte stupide et dégueulasse. Sergey Kovalev qui pose avec un jeune garçon portant un t-shirt à l’effigie d’un singe. Et Kovalev, épais et ignorant, ajoute une phrase: «Adonis paraît bien.»

Quand Georges Laraque a vu la photo sur le compte Twitter de Kovalev, son sang n’a fait qu’un tour et il a vivement écrit à Kovalev: «Hé! Réalises-tu que c’est des propos racistes que tu lances publiquement?»

Quelques minutes plus tard, Kovalev retirait la photo. Mais le mal était déjà fait.

Des fans et d’autres personnes avaient déjà transmis la photo et les propos racis­tes à d’autres curieux.

Et hier matin, Georges Laraque, qui entraînait une soixantaine d’Haïtiens pour un championnat du monde de hockey bottines avec la visite du «fabuleux» Winnebago de Jean-Charles Lajoie, m’envoyait la photo et me lâchait un coup de fil: «Non, mais faut-tu être con! Faut-tu être épais!» martelait «Big Georges».

kovalev

STEVENSON À MEXICO

À Mexico, où il rencontrait les dirigeants de la WBC qui l’honorait en lui remettant une montre de luxe, Adonis Stevenson avait été mis au courant par Laracque de ce qu’il s’était passé. Georges lui avait envoyé la photo et lui avait parlé: «Adonis, tu négocies avec ces gens-là, faut que tu saches à qui tu as à faire», lui a dit Laraque.

Dans les minutes suivantes, Stevenson avait déjà répondu à Kovalev: «T’es raciste et t’es con! Si tu veux te battre, frappe au-dessus de la ceinture. La boxe n’est pas une affaire de discrimination», a riposté le champion du WBC. En ajoutant qu’au lieu de se servir d’un enfant pour son racisme, il serait mieux de l’affronter dans le ring.

Plus tard, Stevenson ajoutait: «Tout ce que j’ai à dire, c’est que Kovalev est vraiment con», m’écrivait-il alors que je rencontrais des joueurs de l’Impact à leur hôtel.

Ce genre d’agression est bien connu de plusieurs joueurs de soccer. Des gentlemen comme Patrice Bernier ont joué dans des pays où le racisme s’exprime encore grossièrement. On lance des bananes sur le terrain, on hurle des insanités. Les plus jeunes sont souvent bouleversés, les vétérans savent que seule l’éducation, peut-être, peut finir par changer les choses. «Kovalev est russe. En plus, ça dépend de quelle région il est originaire. Plusieurs joueurs ont connu des problèmes en Russie avec le racisme. Quand je jouais en Allemagne, ma femme prenait des cours d’allemand avec d’autres épouses de joueurs. Dont des Russes. Et quand elles ont appris que ma femme était mariée à un Noir, elles ne purent cacher leur surprise. Je ne veux pas généraliser, mais c’est ça qui s’est passé», de dire Bernier lors d’une conversation à bâtons rompus dans le lobby de l’hôtel hier midi.

Quand on dit qu’une nouvelle voyage vite, Yvon Michel arrivait à Port-au-Prince quand il m’a texté: «Kovalev est un imbécile.»

Ça ne m’a pas surpris. Cela fait plusieurs fois que Michel soutient que les journalistes et les partisans ont été bernés par Kovalev lors du combat contre Jean Pascal. Quand je l’ai joint plus tard sur la terrasse de son hôtel, il a épilogué sur le sujet. «Ce qu’il a fait est imbécile. C’est un grand manque de jugement. Mais vous allez découvrir à quel point Sergey Kovalev est mesquin et borné. Je ne suis pas certain que les gens vont le trouver sympathique bien longtemps», de dire Michel.

Le promoteur rencontre le président d’Haïti aujourd’hui pour mettre au point les détails du combat présenté à Port-au-Prince le 27 ou le 29 juin mettant en vedette Stevenson dans une défense de son titre.

ERREUR COÛTE– USE

Cette gaffe stupide de Kovalev pourrait être coûteuse. Pour un champion russe comme lui, l’argent ne se trouve pas nécessairement aux États-Unis. Alors que GYM, Eye of the Tiger Management et InterBox ont développé un extraordinaire marché de boxe au Québec.

Si Kathy Duva et HBO veulent absolument éviter l’affrontement contre Adonis Stevenson et surtout Al Haymon, ils auront besoin d’un marché de base pour vendre les tickets et ramasser les dollars de la télé canadienne et québécoise.

Mais le Québec n’aime pas beaucoup les racistes… et les entreprises sérieuses sont frileuses à l’idée d’investir dans quelqu’un capable d’un tel manque de jugement.

Mais à quoi Sergey Kovalev a-t-il pu ­penser?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.