13 juin 2024
Voyager 1 : Défi technique dans son voyage depuis 1977 à travers l’espace interstellaire
Actualités Sciences et futur Société Techno

Voyager 1 : Défi technique dans son voyage depuis 1977 à travers l’espace interstellaire

Depuis son lancement par la NASA en 1977, Voyager 1 a tracé un parcours légendaire à travers l’espace, offrant des perspectives uniques sur les confins de notre système solaire. Cependant, cette épopée est actuellement ponctuée par un défi technique de taille. La sonde spatiale, célèbre pour avoir révolutionné notre compréhension de l’espace interstellaire, se trouve confrontée à une panne de communication qui menace sa capacité à transmettre des données cruciales vers la Terre.

Depuis le 14 novembre dernier, Voyager 1 éprouve des difficultés à transmettre les données recueillies par ses précieux instruments scientifiques. Les ingénieurs de la NASA sont aux prises avec une erreur informatique entravant la transmission de ces données. Malgré ces obstacles, la sonde demeure réceptive aux commandes envoyées depuis la Terre, poursuivant son périple à travers l’espace interstellaire, à plus de 24 milliards de kilomètres de notre planète.

En temps normal, Voyager 1 transmet ses données via son système de données de vol, l’un de ses trois ordinateurs embarqués. Cependant, un dysfonctionnement au niveau de son unité de modulation de télémétrie (TMU) a engendré l’émission de séquences de zéros répétées, au lieu du code binaire attendu. Réparer cette anomalie s’avère ardu en raison de l’âge avancé de la sonde et de sa distance considérable par rapport à la Terre, nécessitant 45 heures pour que les commandes envoyées reçoivent une réponse.

La technologie embarquée à bord de Voyager 1, conçue dans les années 1970, a atteint ses limites, de nombreux schémas n’étant pas numérisés. Ainsi, la résolution de ce problème requiert une exploration minutieuse des documents d’origine, souvent archivés sous forme papier. Suzanne Dodd, gestionnaire du projet Voyager, nourrit l’espoir, bien que mince, de rétablir la communication, malgré les défis liés à la perte des concepteurs initiaux de la sonde et à la nécessité de se référer à une documentation ancienne.

Malgré cette situation, la NASA maintient le contact avec Voyager 2, le vaisseau jumeau de Voyager 1, qui a également atteint l’espace interstellaire en 2018. De plus, la sonde New Horizons de la NASA est programmée pour quitter le système solaire dans les années 2040, poursuivant ainsi l’exploration de l’inconnu, perpétuant l’héritage de ces pionniers de l’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.