Mexique | Des migrants haïtiens accusés d’être à l’origine d’une bousculade dans les bureaux de la Comar à Tapachula

0
1264

Tapachula, Mexique – Le lundi 18 septembre, un groupe de migrants, principalement originaires d’Haïti, a fait irruption dans les locaux de la Commission Mexicaine de l’Aide aux Réfugiés (Comar) à Tapachula. Ils tentaient d’obtenir des documents pour leur séjour au Mexique, ce qui a provoqué une bousculade.

Selon le ministère de l’Intérieur (Segob), l’incident s’est produit vers 09h00, lorsque « un groupe d’Haïtiens a tenté de forcer l’entrée de la zone d’accueil ». Cette situation a entraîné des blessures, notamment une femme haïtienne avec une contusion abdominale et un homme haïtien avec une fracture du bras. Les deux blessés ont été transportés à l’hôpital où ils se rétablissent actuellement.

Les responsables de la Comar à Chiapas et à Tapachula se sont rendus à l’hôpital pour prendre connaissance de l’état de santé des blessés, a déclaré le Segob.

En raison de l’augmentation du nombre de demandeurs du statut de réfugié au cours des dernières semaines, la Comar a informé que « dans le respect des droits de l’homme », 1 935 personnes ont été traitées dans les bureaux de Tapachula. Parmi elles, 41,2% étaient d’origine haïtienne, suivies des Cubains à 33,62%, des Honduriens à 20,28% et des Guatémaltèques à 0,93%, entre autres nationalités.

Les opérations se sont déroulées au marché de Los Laureles, avec la présence initiale de 15 agents de la police municipale et de 24 membres de la Garde nationale (GN).

La situation des migrants à Tapachula reste tendue, avec un nombre croissant de demandeurs de refuge cherchant à régulariser leur statut au Mexique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.