La crise Haïtienne et la responsabilité directe d’Ariel Henry

0
951

Analyse de l »éditorial de Haiti-Observateur du mercredi 30 aout 2023 : Crise multi-sectorielle omniprésente : La guerre civile annoncée

La situation en Haïti prend une tournure alarmante, avec le Premier ministre de facto, Ariel Henry, au centre des critiques. Cette crise profonde a récemment attiré l’attention du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, qui a dénoncé l’attitude d’Ariel Henry face à la crise.

Vers une Guerre Civile ?

Les avertissements de Trudeau et les récents événements à Canaan, au nord de Port-au-Prince, ont semé les graines de la crainte d’une guerre civile imminente. Le massacre survenu lors d’une manifestation dirigée par le pasteur Marcorel Zidor a fait au moins neuf morts, avec des dizaines de blessés et d’enlèvements. Les autorités haïtiennes ont réagi de manière discutable, mettant en lumière leur solidarité avec les bourreaux plutôt qu’avec les victimes.

L’inaction des Autorités

L’inaction des autorités haïtiennes pour prévenir ce massacre est troublante. Au lieu de prendre des mesures pour éloigner les manifestants des hommes armés, les autorités ont laissé la situation dégénérer. Cette tragédie dévoile l’incapacité d’Ariel Henry à diriger efficacement le pays.

Responsabilité des Dirigeants

Les dirigeants haïtiens sont critiqués pour leur incompétence et leur insouciance. La responsabilité des autorités est clairement mise en question, car elles n’ont pas rempli leur devoir de protéger les citoyens. La réaction tardive du gouvernement et la tentative de dévier la responsabilité a amplifié la colère de la population.

L’Implication du CORE Group et des États-Unis

La politique d’Ariel Henry est largement influencée par le CORE Group, sous l’égide des États-Unis. Les dérives actuelles sont imputables à ceux dont il exécute les ordres. Cette situation soulève des questions sur la capacité des dirigeants à évaluer objectivement les compétences.

Un Appel à l’Action

La crise à Canaan met en évidence la nécessité d’un leadership compétent et responsable en Haïti. Le peuple haïtien doit choisir un Premier ministre qui défendra ses intérêts et assurera sa sécurité de manière compétente, loin des influences étrangères.

En conclusion, la crise en Haïti atteint un niveau critique, avec Ariel Henry sous le feu des critiques. Il est temps pour le peuple haïtien de se tourner vers un leadership authentique pour sortir de cette crise profonde.

source: Haiti-Observateur, édition du 30 aout au 5 septembre 2023

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.