17 juin 2024
Le journaliste et poète haïtien Wilner  »Rachid » Altidor est décédé
Actualités Culture Société

Le journaliste et poète haïtien Wilner  »Rachid » Altidor est décédé

Lundi 22 mai 2023 ((rezonodwes.com))–

Le journalisme et la poésie haïtienne sont en deuil suite au décès tragique de Wilner Altidor, connu sous le nom de « Rachid ». Atteint de problèmes rénaux, le journaliste a succombé à sa maladie. L’hôpital Sacré-Cœur de Milot, où il était hospitalisé en soins intensifs, a annoncé son décès aux alentours de 8h30 du matin ce dimanche 21 mai.

Wilner Altidor était profondément attaché à sa terre natale et à son peuple. Au-delà de son rôle de journaliste, il était également poète et conteur. Sa plume talentueuse lui permettait de dépeindre avec justesse la réalité de son milieu et les maux qui tourmentaient la jeunesse en quête d’une vie meilleure. Il a su captiver les lecteurs et les auditeurs grâce à sa capacité à décrire la culture et la conception paysannes avec poésie et finesse.

Le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) a rendu un vibrant hommage à la mémoire de ce fils authentique d’Haïti, conscient que sa disparition laissera un vide immense au sein de la profession. La nouvelle de la mort de Wilner Altidor est un coup dur pour la presse en général, mais également pour ses nombreux fans, en particulier dans les départements du Nord et du Nord-est, où il a consacré une grande partie de sa carrière.

Pendant de nombreuses années, Wilner Altidor a porté haut les couleurs de la radiodiffusion dans les départements du Nord et du Nord-est, devenant ainsi un symbole de fierté pour la profession, a indiqué le MCC.

Bien qu’il nous ait quittés trop tôt, Wilner Altidor laisse derrière lui une œuvre considérable qui restera à jamais gravée dans les mémoires. Parmi ses textes les plus appréciés et populaires, on trouve notamment « Anwo lakay koze mande ti chèz » (En haut de chez moi se trouve une petite chaise). Dans ce magnifique écrit, il met en valeur la culture et les aspirations des habitants des campagnes, à travers l’histoire d’une jeune fille qui quitte son village natal pour trouver une vie plus épanouissante et citadine.

La disparition de Wilner Altidor laissera un vide indéniable dans son domaine d’expertise. Son héritage littéraire et journalistique perdurera, continuant d’inspirer les générations futures. Sa voix unique et sa sensibilité artistique manqueront à tous ceux qui ont eu la chance de le connaître et de le lire.

Billy Lafrance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.