Me. Guirlaine Delorme | Patience: un concept pertinent à scruter avec acuité

0
1103

Me. Guirlaine Delorme: « En revanche, l’impatience se rencontre surtout chez les personnes naïves, lesquelles pensent que de prime abord, tout doit baigner dans l’huile. Mais dans la vie de chaque jour, depuis la nuit des temps, les bonnes choses ont toujours un prix à payer »

Par Me. Guirlaine DELORME, AV

Mercredi 7 décembre 2022 ((rezonodwes.com))–

Dans l’océan de la croissance personnelle, naviguent plusieurs navires. Aujourd’hui, une communication de cœur à cœur sera adressée à l’humanité autour d’un bateau flottant sur l’eau, dénommé ‘patience’. En l’état actuel des réflexions profondes, la patience est considérée comme étant l’art d’attendre en douceur, car des réalisations grandioses réclament à cor et à cri du temps.

Pour cela Salomon disait qu’« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux. Un temps pour naitre, et un temps pour mourir, un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté », Ecclésiaste 3 : 1 et 2.

D’emblée, commençons avec une vérité : la caractéristique d’une femme et d’un homme est de commettre des erreurs. Sinon, il ne s’agit plus d’un être humain, mais plutôt d’un robot détenant une intelligence artificielle. Beaucoup de malentendus, beaucoup d’erreurs pourraient être  évités avec de la patience. Oui, la patience est indispensable à la réussite. Cette qualité parait aux yeux de tous, comme l’expression la plus accomplie du développement de la personnalité. William SHAKESPEARE a pris le soin d’égayer le cœur avec cette rose : « Combien pauvres sont ceux qui n’ont point de patience ».

Ici, ce message sur la patience va être délivré sous le regard collectif des adultes puisqu’ils ont connu et vécu des expériences qui leur ont permis de saluer clairement et distinctement cette vertu oh combien magnifique !

En revanche, l’impatience se rencontre surtout chez les personnes naïves, lesquelles pensent que de prime abord, tout doit baigner dans l’huile. Mais dans la vie de chaque jour, depuis la nuit des temps, les bonnes choses ont toujours un prix à payer. Toutefois, pour chanter cocorico, il est de bon ton de laisser du temps au temps. C’est ainsi qu’Emmanuel KANT lors de son buffet pour l’esprit, a offert cette nourriture : « Le temps n’est pas un concept empirique ou qui dérive d’une expérience quelconque ».

En vérité, le mot patience, inséré dans le dictionnaire français, n’y est pas pour l’enjoliver. La patience existe pour que tout un chacun l’applique dans tous les recoins de sa vie, car la précipitation de se jeter à l’eau sans réfléchir, entraine le plus souvent, le paiement d’une forte somme d’argent à la caisse. A cet effet, il est primordial de consulter son équipe intérieure avant d`agir, dans le dessein d’éviter tout malentendu.

En outre, dans cet univers où règne l’incertitude, tout n’est jamais en abscisse et en ordonnée. Certains projets seront ratés et d’autres, ne seront même pas prévus au départ. Entre joies et peines, ainsi va la vie. Toutefois, fait étonnant, avec de la patience, la cohésion et la synthèse peuvent s’y mêler en vue de pallier la situation.

Par ailleurs, personne ne peut vivre sans se nourrir. Trouver des aliments disponibles dans son assiette, est une affaire en or. De ce fait, l’agriculture constitue un pilier central pour   l`humanité. A cette phase, le débat est sérieux. Bien avant la plantation, les techniciens en agriculture doivent par exemple, étudier le sol, prélever des échantillons pour analyse, passer des instructions pour la préparation du champ. Il est important de souligner à l`encre rouge que ce travail de longue haleine et de patience, est réalisé afin d`assurer la survie de l`être humain. Ainsi Alphonse KARR a écrit qu’: « il faut rendre à l`agriculture sa place et son rang ».

Dans un autre registre, les arts de la vie permettent que les rencontres se succèdent. Il y a des personnes qui retiennent l’attention de par leur unicité. Cet impact gravé dans le granite, que cela soit dit sans forcer le trait, n`a pour origine que l’éducation. En effet, les bonnes manières s`acquièrent au niveau de la famille. Les parents en ont une grande responsabilité. Ils doivent user de patience pour parvenir à l`atteinte de ce noble objectif. Fait surprenant, l`école instruit, elle donne les grandes les lignes sur tous les aspects, certes, mais le comportement d’un individu se forge à la maison. Ensuite, au fil du temps, avec une prise de conscience adéquate, le genre humain peut continuer à s`améliorer, parce qu`il existe à travers les canaux digitaux plein de formations. De plus, des ouvrages sont disponibles partout. Pour l`heure, tout est possible et c`est grâce à ces possibilités  que tout est lumineux et en bout de chaine, l’espoir réside.  

D’autre part, les éducateurs, les parents, les gens occupant une position stratégique, doivent manifester de la douceur, de l’amour et de la haute compréhension envers les jeunes puisque la jeunesse se construit en transgressant. En outre, il convient d`admettre que les jeunes qui affichent des faiblesses au niveau scolaire, finissent le plus souvent, par donner des résultats assez acceptables dans le futur, si la patience est au rendez-vous. Là, c`est un sujet qui fournit de la vitamine C. A ce stade, nos fidèles lecteurs devraient déposer leur coupe de champagne et s’installer confortablement afin de bien assimiler l’aspect en question. Evidemment, avec l’obligation de respecter la compétence de tout un chacun, il serait intéressant de mettre les choses au clair. Albert EINSTEIN par exemple, n’était pas un brillant élève mais, ceci n`a pas empêché qu`il soit devenu un prix Nobel.

En effet, la plupart des systèmes scolaires se basent sur  une moyenne académique. Cette dernière existe pour le classement et c`est correct. Cependant, il y a des élèves qui ne supportent ou ne peuvent pas s’adapter à cette pratique. Il leur faut plus de temps parce qu’ils sont des ‘exceptionnels’. Chers tous, ce paramètre doit être très bien compris en vue de mieux vivre dans le carreau de son environnement. C’est dans ce rythme qu`André GIDE a fait cette déclaration : « C’est une grande et rare vertu que la patience, que de savoir attendre et murir, que se corriger, se répandre et tendre à la perfection ».

D’autres évènements de la vie font penser également à la patience. Par exemple, beaucoup d’individus veulent mettre au monde des enfants. Au cas où il n`y aurait pas de soucis, l`enfant passera neuf mois à l`intérieur de l`utérus de la femme. Ceci prouve combien le temps et la patience sont nécessaires. D’un autre côté, après un choc émotionnel quelconque, il est toujours recommandé de suivre des séances de psychothérapie, parfois longues, afin de se remettre. Une personne pour laquelle un cancer a été diagnostiqué, mérite d’avoir un esprit positif orné d’une corbeille de fleurs faite d’acceptation, de solidarité de la part des parents et des proches, de la persévérance et surtout de la patience en vue d’affronter la réalité de cette pathologie. Heureusement qu’avec les efforts et les progrès actuels de la science, le cancer est mieux abordé et mieux contrôlé. Sur ces mots Louis PASTEUR a écrit : « On ne soigne pas un patient pour le jour de la fin de traitement mais, pour que son traitement l`accompagne tout au long de sa vie ».

D’autre part, la fleur qui grandit et dont le rôle est d’embellir, le poussin qui nait et qui, devenu grand, sera source de protéines, le beurre d’arachide qui contient du fer, sont entre autres, des exemples de respect d`un créneau horaire bien défini et d’un processus de patience.

Tout compte fait, à celui qui dès la naissance ne roule pas sur l’or, il lui faut du courage, du travail, de la vision, de l`optimisme, de la patience, en vue d`arriver à mener une vie décente. Jean De la BRUYERE a permis à tous de savourer un fruit dans son jardin : « Il n`y a point de chemin trop long à qui marche lentement et sans se presser ; il n`y a point d`avantages trop éloignés à qui s`y prépare par la patience ».

En plus des évènements de vie ou de la nature qui nous interpellent à propos de la patience, d’autres faits méritent d’être signalés.

Les attractions touristiques par exemple, émerveillent toujours ceux qui les visitent. A cet égard, la Citadelle La Ferrière et la Tour Eiffel, lesquelles sont deux exemples parmi tant d’autres possibles, laissent dans la mémoire des visiteurs, une trace indélébile. Ces sites, respectivement situés en Haïti et en France, étaient construits sur une longue période de temps. Quant au dernier, même si sa construction a enregistré un temps record (2 ans, 2 mois et 5 jours) il est à noter que ce n’était pas du jour au lendemain. Bref, il importe de formuler en lettres de feu franchement et précisément : A bas toutes les architectures qui ne soulèvent pas le cœur en direction de la patience ! C’est pour cela Jean De la FONTAINE pense que : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ».

Par ailleurs, nous savons aussi qu’un bon vin se bonifie avec le temps. En fait, avec les individus, c’est presque similaire. L’expérience est quelque fois un véritable atout qui fait éclater. C’est dans cette optique que Jean Jacques ROUSSEAU a mis du temps pour se montrer. Il a publié son premier ouvrage, titré ‘Julie ou La Nouvelle Héloïse’, à 49 ans. Benjamin FRANKLYN, lui, a rendu ses meilleurs services, quand il avait 60 ans. De magnifiques sculptures sortirent des  mains de Michel-Ange alors que l’artiste avait 89 ans. Tout ceci nous permet de comprendre que les traces du temps sont des pièces d’or dans des mains sages. C’est dans cette perspective qu’une plante de Voltaire est arrachée pour tout concrétiser : « Pour faire un bon livre, il faut un temps prodigieux et la patience ».

La patience détient donc un rôle prépondérant dans la concrétisation de nos rêves et de nos objectifs. En réalité, la vie se fait ici-bas rapidement difficile. Sans la tolérance, rien de concret ne pourra être produit. 

De plus, avec un peu de hauteur de vue équilibrée, un individu consciencieux, admet qu’une seule opinion ne suffit pas pour juger le monde. Si c’est le cas, celui qui le fait révèle non seulement sa personne mais aussi, ses faiblesses. Moins quelqu’un connait, plus il juge. Quand un individu va vite en jugement, il est simplement classé dans la liste des ‘précipités’, des ‘impatients’. Par conséquent, la patience est de mise afin de mener une vie décente. Une pomme est dérobée du pommier d’Honoré BALZAC en ces mots: « Tout pouvoir humain est un composé de patience  et de temps. Les gens puissants veulent et veillent ».

Somme toute, le temps et la patience sont deux formes majeures de la transformation personnelle. En revanche, être patient ne veut pas dire rester sans rien faire. D’ailleurs, la patience abhorre la paresse, l’absence de l’esprit d’initiative. La patience fait toujours un clin d’œil à la détermination, au dynamisme et aux autres vertus qui tirent vers le soleil.

Juste une piqûre de rappel avant de terminer ce papier : dans la galaxie des humains, tout est bancal. Oui, tout est absolument boiteux. Mais, avec le temps, avec un luxe de précautions, quelqu’un finira par obtenir ce qu’il souhaite. En effet, sous le parfum de la patience, des découvertes, des éclaircies, des épanouissements personnels seront un jour au rendez-vous.

Avec la patience, vous et moi, nous avons pu former une communauté de grandeur.

Avec la patience, tout est sûr. Avec le temps, tout deviendra comme ‘un rayon de bonheur’.

Bon courage !

Bonne lecture !

Me. Guirlaine DELORME, AV

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.