WJP | Indice sur l’Etat de Droit: Haïti du monarque Henry Nul (PHTK), classé 136 sur 140 pays au monde et avant-dernier dans la région

0
1217

Flashback

Des élections avec Ariel henry, les pires en Haïti depuis l’après-29 novembre 1987!

Comment oser exiger l’organisation d’élections « libres, honnêtes, démocratiques, inclusives…patati patata » avec un tel gouvernement de nuls et de corrompus, les derniers de la classe de l’Etat de Droit dans la région des Caraïbes?

Publié annuellement depuis 2009 et soumis à une méthodologie rigoureuse, l’Indice sur l’Etat de Droit est utilisé par gouvernements, [excluant le gouvernement de doublure d’Ariel Henry en Haiti], agences multilatérales, donateurs, le secteur privé et organisations de la société civile à travers le monde pour évaluer et combler les lacunes de l’état de droit. Il mesure 44 indicateurs de l’état de droit, ou sous-facteurs, lesquels constituent les scores pour huit facteurs : Contraints aux Pouvoirs du Gouvernement, Absence de
Corruption, Gouvernement Ouvert, Droits Fondamentaux, Ordre et Sécurité, Application des Règlements, Justice Civile et Justice Criminelle. Ces scores sont ensuite moyennés pour attribuer un score global d’état de droit à chaque pays
.

Pour la cinquième année consécutive, l’état de droit a connu un déclin à l’échelle mondiale, selon l’Indice sur l’État de Droit du World Justice Project (WJP)® 2022.

Nous sortons de la crise sanitaire, mais pas de la crise de la gouvernance, » dit
Andersen de WJP, dans son rapport de classement 2022.

« Aujourd’hui, 4,4 milliards de personnes vivent dans un pays où l’état de droit est plus faible qu’il ne l’était l’année dernière. »

Washington, 26 octobre 2022 ((rezonodwes.com))–L’Indice sur l’État de Droit du WJP est la principale source de données originales et indépendantes sur l’état de droit. L’Indice couvre maintenant 140 pays, et s’appuie sur plus de 150,000 sondages auprès des ménages et 3,600 sondages auprès de juristes et d’experts afin de mesurer comment l’état de droit se vit et se perçoit à travers le monde.

L’analyse du World Justice Project de données approfondies, provenant de sondages
dans 140 pays et juridictions, montre que le respect de l’état de droit a baissé dans 61% des pays cette année, encore pire en Haïti, un pays qui n’est « ni dirigé ni administré ».

Selon Elizabeth Andersen, directrice exécutive du World Justice Project (WJP), « Les
tendances vers l’autoritarisme, – une pratique en vogue en Haïti avec le régime illégitime d’Ariel Henry – qui précédent la pandémie, continuent de dégrader l’état
de droit » et « les contrôles sur le pouvoir exécutif s’affaiblissent et le respect des droits humains est en déclin. »

Alors que le monde sort de la pandémie, l’Indice constate que les déclins de l’état de
droit sont moins généralisés et extrêmes qu’au cours de la dernière année, quand les
confinements liés à la COVID ont considérablement perturbé les systèmes judiciaires et
les gouvernements ont exercé des pouvoirs d’urgence réduisant les libertés civiques et
contournant les mécanismes de responsabilité.

Pire qu’à la hauteur de la pandémie

Cependant, les deux tiers des pays dont les scores ont connu un déclin en 2021 ont de nouveau connu un déclin en 2022, et les scores pour sept des huit facteurs de l’Indicesur l’État de Droit ont baissé dans la majorité des pays pour la deuxième année consécutive. Seul le facteur de l’Indice mesurant « Ordre et Sécurité » s’est amélioré dans une faible majorité des pays, et cela seulement légèrement.

Notamment, la mesure de l’Indice des « Droits Fondamentaux » a connu un déclin dans les deux tiers des pays cette année. La « Justice Civile » a chuté dans 61% des pays, en grande partie en raison des délais persistants, de la faible application des lois et de la discrimination dans le système judiciaire.

L’indicateur qui mesure les principaux freins et contrepoids qui contrecarrent
l’autoritarisme, les « Contraintes aux Pouvoirs du Gouvernement, » a chuté dans 58% des pays cette année.

Les pays les plus et moins performants

Le pays le mieux classé dans l’Indice sur l’État de Droit du WJP 2022 est le Danemark, suivi de la Norvège (2), la Finlande (3), la Suède (4) et les Pays-Bas (5). Les pays les moins bien classés sont le Venezuela (140), le Cambodge (139), l’Afghanistan (138), la République Démocratique du Congo (137) et Haïti (136).

Les pays ayant enregistré le plus grand déclin de l’état de droit sont le Soudan, le Myanmar, Haïti [de Binuh, Core Group, OEA, Caricom, PHTK], l’Afghanistan et le Nicaragua. Les pays où l’état de droit s’est le plus amélioré cette année sont le Honduras, le Kosovo, le Belize, la Moldavie et les États-Unis.

En revanche, au niveau régional, l’Uruguay a obtenu les meilleurs résultats, suivi du Costa Rica et du Chili ; les pays ayant obtenu les scores les plus bas dans la région sont le Nicaragua, Haïti et le Venezuela.

Le Honduras, le Belize et les États-Unis ont tous regagné le terrain perdu après les récentes élections et changements d’administration. Cependant, le score des États-Unis reste inférieur aux niveaux de 2020. Le Kosovo et la Moldavie, dont les résultats ont aussi progressé le plus cette année, cherchent activement l’accession à l’Union Européenne.

source: WJP Rule of Law Index | Global Insights (worldjusticeproject.org)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.