Lettre au PM Trudeau: « Pourquoi persister à supporter le PM corrompu Ariel Henry rejeté par la majorité des haïtiens », écrit NEHRO

0
3904

Monsieur Justin Trudeau
Premier Ministre du Canada
Wellington Street, Ottawa


En ses bureaux


Monsieur le Premier Ministre,

New England Human Rights Organization (NEHRO) et les organisations alliées vous adressent cette correspondance pour saluer l’initiative du Canada consistant à sanctionner certains leaders politiques en Haïti qui entretiennent des rapports avec des gangs pour terroriser les familles haïtiennes, et qui sont coupables de différents
types de corruption. Toutefois nous aimerions attirer votre attention sur la situation du Premier Ministre actuellement en fonction en Haïti. Comment sanctionner des personnalités politiques d’Haïti en négligeant de se pencher sur le cas de Mr. Ariel Henry, dont le nom est associé à toutes sortes de malversation?

Pourquoi persister à le supporter quand le peuple Haïtien dans sa plus grande majorité exige son départ du pouvoir?

Pour votre gouverne, Monsieur le Premier Ministre, l’actuel occupant de la Primature d’Haïti a des suspicions légitimes de sa participation dans l’assassinat du feu Président Jovenel Moise. En témoigne l’article du New York Times paru le 16 Septembre 2021 dans lequel le juge instructeur a impliqué le Premier Ministre dans le dit assassinat. Les relations de Mr. Ariel Henry avec les gangs sont connues de tous en Haïti.

Pourquoi faut-il que vous continuiez à le supporter au pouvoir alors que sa présence à la tête de la Primature est une garantie d’impunité pour les chefs de gangs, et aussi, une source incessante d’instabilité politique et sociale dans le pays?

Un article publié par le New York Times, en date du 10 Janvier 2022, a révélé beaucoup d’informations selon lesquelles Ariel Henry a de grande affinité avec les gangs en Haïti. Monsieur le Premier Ministre, Il fut un temps ou le Canada ne transigeait pas avec les principes sacro-saints du droit, du respect de la personne et de la justice. Votre feu père, l’honorable Pierre Eliott Trudeau, était reconnu comme un défenseur farouche de ces valeurs cardinales. N’oubliez pas, Monsieur le Premier Ministre, que c’est cet héritage qui vous a valu la confiance du peuple Canadien.

En conséquence, Mr. Ariel Henry ne peut être considéré comme votre homologue, à cause de tous ces actes indignes et illégaux dont il est coupable envers le peuple Haïtien; et aussi, envers ce poste honorable que la communauté internationale lui a confié après l’assassinat du président Jovenel Moise. Si Michel Martelly fait partie de la liste des chefs de gangs que vous avez sanctionnés, pourquoi protéger Ariel Henry qui est fortement supporté, jusqu’au moment où nous parlons, par Michel Martelly qui est l’artisan fervent de sa promotion politique en Haïti?

Nous espérons, Monsieur le Premier Ministre, que cette lettre vous aidera à mieux comprendre la réalité de la situation politique en Haïti, et à mieux vous placer du côté du droit, sans vous laisser influencer par ceux qui se disent  »Amis d’Haïti », mais dans la réalité, qui travaillent ardemment à son étranglement.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.