Mexique – A Matamoros, il fait très froid dehors: les migrants haïtiens en souffrent et nécessitent de vêtements chauds

0
427

Jeudi 24 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–À Matamoros, le journal mexicain El Diario de Mexico décrit les difficultés auxquelles sont confrontés de nombreux migrants, en particulier de ressortissants haïtiens. Pour le quotidien, la situation est déjà très grave en raison de l’arrivée d’un grand nombre de migrants, notamment des Vénézuéliens et des Haïtiens, que les États-Unis autorisent à passer en vertu d’une exception, c’est le nom de la méthode de passage du côté américain.

Le responsable de la Casa del Migrante, Francisco Gallardo López, a indiqué que, dans ce refuge, on s’occupe d’eux en fonction de leurs capacités et de ce qu’ils peuvent faire pour eux.

Il a cité en exemple le fait qu’actuellement, à l’intérieur de la maison, il y a environ 500 invités, ce qui est déjà une sursaturation, mais qu’à l’extérieur de la maison, il y a environ 400 personnes qui passent un très mauvais moment, principalement à cause des conditions météorologiques qui prévalent ici. C’est pourquoi ils demandent au public de les aider à collecter des vêtements chauds.

M. Gallardo Lopez a expliqué que s’il est vrai que la durée du séjour des Vénézuéliens et des Haïtiens dans le centre d’accueil est variable, les ressources, bien qu’elles soient heureusement toujours disponibles, doivent être accrues pour aider les personnes qui viennent à la frontière à la recherche du rêve américain.

Il a ajouté qu’ils n’ont pas lancé de collecte de vêtements chauds ou de couvertures, mais qu’ils ont saisi l’occasion pour demander au public d’aider ces personnes qui en ont vraiment besoin.

Enfin, il a déclaré que personne à Matamoros ne souhaite voir se reconstituer un camp, mais plutôt des refuges établis et apporter ainsi une solution aux migrants qui sont arrivés dans la ville.

Des Vénézuéliens et des migrants d’autres nationalités restent dans la rue devant la Casa del Migrante, dans le quartier d’Ampliación Solidaridad, mendiant pour que leurs enfants mineurs soient autorisés à entrer, tandis que des organisations altruistes leur fournissent de la nourriture et un abri, à la fois là et près du pont international.

Les basses températures qui ont été enregistrées dans la région et qui prévaudront tout au long de la semaine rendent la situation plus difficile pour des centaines de personnes qui restent dehors sans endroit pour s’abriter, selon Glady Edith Cañas Aguilar, de l’association Ayudándolos a Triunfar (Les aider à réussir).

À l’extérieur de la Casa del Migrante, qui est complètement surpeuplée, la plupart des Vénézuéliens supplient pour que leurs enfants soient admis.

D’autre part, ledit avocat a remercié les citoyens en général pour la nourriture, plus de 400 petits déjeuners qui ont été livrés pour nourrir ces « frères » ainsi que la livraison de vestes et de matelas qui ont été livrés hier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.