Unicef: Deux cas de choléra sur cinq en Haïti touchent des enfants

0
898

Le directeur du bureau des programmes d’urgence de l’UNICEF, Manuel Fontaine, a constaté que les enfants haïtiens sont confrontés à une triple menace : la malnutrition, le choléra et la violence armée. Et, le pire, le régime de facto n’est pas à même de diriger le pays, c’est l’échec total.

Mercredi 23 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–À l’approche des deux mois de l’épidémie de choléra en Haïti, l’UNICEF a averti mercredi qu’environ 40 % du nombre croissant de cas confirmés concernent des enfants.

Neuf des dix cas confirmés de la maladie ont été signalés dans les zones les plus durement touchées par la crise alimentaire croissante en Haiti, pays livré à la merci des gangs. Les enfants de moins de cinq ans qui souffrent de malnutrition aiguë sévère, également appelée émaciation sévère, sont plus susceptibles de contracter la maladie, et leur risque de mourir triple.

À l’issue d’une visite de quatre jours en Haïti, le directeur du bureau des programmes d’urgence de l’UNICEF, Manuel Fontaine, a constaté que les enfants haïtiens sont confrontés à une triple menace : la malnutrition, le choléra et la violence armée.

« En quelques heures, la diarrhée aqueuse et les vomissements les déshydratent et les affaiblissent tellement qu’ils peuvent mourir s’ils ne reçoivent pas un traitement approprié à temps. Le choléra et la malnutrition sont une combinaison mortelle, l’un entraînant l’autre », a expliqué M. Fontaine.

Pour intensifier sa réponse à l’épidémie de choléra au cours des cinq prochains mois, l’UNICEF demande 27,5 millions de dollars pour fournir une aide humanitaire à 1,4 million de personnes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.