La RD inflige un traitement « inhumain » et « honteux » aux haïtiens, dénonce enfin Ariel Henry qui égorge ses compatriotes avec un « ajustement criminel de carburant à 128% »

0
554

Trop tard, trop peu. Dr. Ariel Henry, un apatride et membre du régime corrompu Tèt Kale-PHTK de Michel Martelly, fait autant de mal aux haïtiens que le président aux actes racistes et xénophobes dénoncés, Luis Abinader. Il ne devrait jamais avoir un Chargé d’Affaires autre qu’un ambassadeur plénipotentiaire dument ratifié par le Sénat, pour s’occuper des relations haitianos-dominicaines.

Agence Efe: « Haïti, le plus déprimé des Amériques, traverse une grave crise dans pratiquement tous les domaines« … mais Ariel Henry, s’attache au pouvoir « à ne rien foutre », dénonce NERHO.

Dimanche 20 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–Après avoir tout fait pour plonger les haïtiens dans une misère abjecte en majorant unilatéralement les prix de carburant à la pompe jusqu’à 128%, sans tenir compte d’une inflation accélérée, le Premier ministre de facto essaie de jouer au papa bon cœur.

Alors que ses actes et décisions autoritaires contre la population haïtienne non armée et sans défense, ne diffèrent pas fondamentalement de ceux observés chez le président Luis Abinader vis-à-vis de migrants haïtiens, dénoncent de nombreux dirigeants notamment les responsables de « Konbit » qui se prononcent ouvertement contre cet « ajustement criminel » de carburant.

Le gouvernement de facto avec deux super ministres (Ariel Henry et Emmelie Prophète) tardant à prouver leur utilité, a finalement condamné dimanche le traitement qu’il qualifie de « honteux » et d’ « inhumain » réservé aux ressortissants haïtiens en République dominicaine, qui a entamé ces dernières semaines la chasse aux Haïtiens avec ou sans papiers.

Les sang mêlés dominicains à la même couleur de sang coulant dans les veines de tout corps humain sur terre, se basent sur la couleur extérieure de la peau pour stigmatiser la violence aveugle sur des étrangers.

Le ministre de facto des Affaires Etrangères, Jean Victor Généus, a exprimé dans un communiqué ces « traitements honteux et inhumains qui ternissent l’image de la République dominicaine dans le monde et mettent en péril l’esprit de paix et d’harmonie qui doit guider les relations entre les deux pays qui partagent l’île« .

Par contre ce même Généus, en mission à l’OEA et à l’ONU, a cherché à mettre en danger la vie des millions d’haïtiens sur leur propre territoire en signant avec Ariel Henry, Emmelie Prophète et autres conzés, une résolution demandant aux étrangers d’intervenir militairement en Haïti, sous prétexte de venir mater des gangs que le régime PHTK a lui-même constitués en fédération.

Depuis plus d’une semaine, des images choquantes et des articles de presse ont attiré l’attention sur le traitement « inhumain » et « dégradant » infligé à des compatriotes en République dominicaine, a déclaré le marxiste-léniniste d’extrême-droite, Jean Victor Généus, intervenant nettement en retard sur le dossier sans toutefois préconiser une solution qui serait la seule valable aux yeux des haïtiens.

« L’indignation générale suscitée par cette situation ne peut laisser le Gouvernement de la République d’Haïti indifférent« , poursuit la note du ministre Généus qui pourtant, est resté très indifférent à propos de multiples sanctions américaines et canadiennes infligées aux anciens pontes et serviteurs du régime Tèt Kale, tels Youri Latortue, Joseph Lambert, Gary Bodeau, Jean Céant, Rony Célestin et les gwo pwason Laurent Lamothe [l’homme des 21 stades] et le chanteur misogyne Michel Martelly.

Le ministère des Affaires étrangères a instruit le Chargé d’affaires haïtien en République dominicaine d’exprimer les préoccupations du gouvernement haïtien au ministère dominicain des Affaires étrangères au sujet de ces événements. « Rien de ce qu’entreprend ce régime n’est en faveur du peuple haïtien qui ne l’a pas nommé« , avertit Dr. Josué Renaud de New England Humans Rights (NERHO).

A souligner que des milliers de ressortissants haïtiens dont la plupart fuient la violence « programmée » des gangs par le régime PHTK3, résident en République dominicaine, il se trouve que bon nombre d’entre eux vivent dans conditions de migration irrégulière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.