Assaut du Capitole, 6 janvier 2021 | Le ministère américain de la Justice nomme un procureur indépendant pour enquêter sur Donald Trump

0
529

Le président américain Joe Biden n’a pas été averti « à l’avance » de la décision du ministre de la Justice de nommer un procureur indépendant pour superviser les enquêtes à l’encontre de Donald Trump, indique vendredi la Maison Blanche, rejetant toute notion de « politisation » de la justice.

Washington, vendredi 18 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–Le ministère américain de la Justice a nommé un avocat spécial indépendant chargé de superviser les enquêtes criminelles liées à l’ancien président Donald Trump et de décider s’il y a lieu d’engager des poursuites maintenant qu’il se présente pour la troisième fois à la Maison-Blanche en 2024.

Le procureur général Merrick Garland a déclaré vendredi qu’il avait déterminé qu’il était dans l’intérêt public de nommer un conseiller spécial compte tenu des « développements récents », notamment l’annonce par M. Trump de son intention de se lancer à nouveau dans la course à la présidence et l’intention déclarée du président Joe Biden de se représenter aux élections.

« Le ministère de la Justice reconnaît depuis longtemps que dans certains cas extraordinaires, il est dans l’intérêt public de nommer un procureur spécial pour gérer de manière indépendante une enquête et des poursuites », a déclaré M. Garland aux journalistes à Washington.

Permettre à un avocat spécial de s’occuper des enquêtes peut protéger le gouvernement de conflits d’intérêts potentiels et éviter les allégations de partialité, car l’enquêteur opérerait de manière largement indépendante de la direction du ministère de la Justice.

Garland a nommé John L. « Jack » Smith comme conseiller spécial en vertu d’une ordonnance signée vendredi. Depuis 2018, Smith est le procureur en chef du tribunal spécial de La Haye chargé d’enquêter et de juger les crimes de guerre au Kosovo. Il est un ancien procureur américain par intérim.

Dans son discours du 6 janvier 2021, Trump trie les « bons Républicains » du Congrès, ceux qui sont de son côté, accréditent ses allégations sans preuve d’élections truquées et sont prêts à faire objection sur les résultats, et les « mauvais », ceux qui sont en fait déterminés à suivre la Constitution des États-Unis. Il demande à la foule de ses partisans de « marcher sur le Capitole » – qui se trouve à moins de deux kilomètres de The Ellipse, où il tient son discours.

« J’ai obtenu une victoire écrasante (I won by a landslide). Les législateurs essaient illégalement de prendre le contrôle de notre pays. Notre pays en a assez. Nous ne pouvons plus le supporter. Et pour utiliser le terme favori qui vous a amené ici, nous allons stopper le vol. Ne vous trompez pas : cette élection vous a été volée, m’a été volée et a été volée au pays. Vous ne reprendrez jamais notre pays avec faiblesse. Vous devez faire preuve de force et vous devez être forts. Vous devez vous battre comme des diables (fight like Hell). Si vous ne vous battez pas comme des diables, vous n’aurez plus de pays. Nous en sommes venus à exiger que le Congrès fasse ce qu’il faut et ne compte que les électeurs qui ont été légalement désignés. Je sais que tout le monde ici se dirigera bientôt vers le bâtiment du Capitole pour, pacifiquement et patriotiquement, faire entendre votre voix aujourd’hui« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.