Bataille de Vertières: Appel à la mobilisation générale pour exiger la démission du Premier ministre de fait, Dr. Ariel Henry, lancé par Moise Jean-Charles

0
1281

219ème célébration de la Bataille de Vertières: Jean-Charles Moise annonce le retour de Mackandal et appelle à la vigilance de la population à l’approche de l’organisation de la Coupe du monde de football pour ne pas se laisser berner par des annonces-bidon du régime PHTK3.

Les 570 Gourdes pour le prix d’un gallon de gazoline à la pompe, c’est toujours inacceptable!

Jeudi 17 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–Le territoire national sera en mode mobilisation générale pour appeler à la démission du Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, et pour dénoncer l’ingérence étrangère dans la politique haïtienne, annonce Jean-Charles Moise, secrétaire général de la Plateforme «Pitit Dessalines ».

Le leader de «Pitit Dessalines» et ancien sénateur de la république, identifie l’élite économique, les banques privées, les ambassades, les leaders politiques réactionnaires comme principaux responsables du drame haïtien.

Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi à Ephraim restaurant à Delmas 41, l’ancien candidat à la Présidence annonce le retour de Mackandal afin de renverser le statu quo. Le dirigeant politique, initiateur du «Konsèy tranzisyon pèp souvren» (KTPS), appelle à faire front commun pour enfin libérer Haiti.

Pour l’ancien parlementaire, les dés sont jetés, plus question de continuer à cautionner les dérives de « l’esclave à talent« , et chef du gouvernement de facto, Ariel Henry. Il est sans équivoque en ce qui concerne la nécessité d’engager le pays vers une nouvelle gouvernance politique susceptible d’insufler un air de changement dans la gestion du pays.

En ce qui concerne le choix du juge Jean Joseph Lebrun pour présider une Cour de Cassation moribonde, le secrétaire général de «Pitit Dessalines» minimise la nomination du Magistrat, rappelant que le processus est illégalement engagé. Le Dr Henry sait qu’il ne peut en aucun cas procéder à la nomination d’un juge, soutient Moise.

Dans la foulée, il appelle à la vigilance de la population à l’approche de l’organisation de la Coupe du monde de football.

Jean-Charles Moise rappelle que le pays ne participe pas à la compétition, d’où la nécessité que la mobilisation contre le regime de facto s’intensifie.

À propos de l’élite économique qui asphyxie l’économie haïtienne, il lance une mise en garde aux détenteurs de la richesse de la majorité.

À la Banque de la République d’Haiti (BRH) qui peine à jouer son role de gendarme financier, et régulateur du secteur, Jean-Charles Moise invite le gouverneur Jean-Baden Dubois à faire retrait de la circulaire 114-2 afin de faciliter la mise en circulation du dollar américain des transferts d’argent.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.