17 juin 2024
Flashback, 25 oct. 2022. Cayes | Crime et impunité. Ronald Richemond et Daniel Compère, deux autorités judiciaires, cités dans l’assassinat du journaliste Garry Tess
Actualités Cas d'assassinat Corruption Insécurité|Kidnapping Justice PHTL livre Haiti à l'Occupation étrangère Société

Flashback, 25 oct. 2022. Cayes | Crime et impunité. Ronald Richemond et Daniel Compère, deux autorités judiciaires, cités dans l’assassinat du journaliste Garry Tess

Le directeur général de la Radio Lebon FM, Georges Valince révèle que le journaliste Garry Tess (39 ans) faisait l’objet de menaces de mort de la part du commissaire du gouvernement des Cayes Me Ronald Richemond et du directeur départemental du Sud de la Police nationale d’Haïti (DDS/PNH), le commissaire Daniel Compère, suite à la dénonciation de certains agissements condamnables.

Porté disparu depuis le 18 octobre dernier, le corps sans vie du journaliste vedette de l’émission « Gran lakou » diffusée sur les ondes de Lebon FM, Garry Tess a été retrouvé, dans la soirée du lundi 23 octobre à Foko, une localité de la commune des Cayes. La direction générale de la station, citant les proches de la victime, confirme la nouvelle de la découverte du cadavre dans un état méconnaissable.

Georges Valince, directeur général de Lebon FM fait état de certains organes dont les yeux, le sexe du journaliste assassiné manquant après le procès-verbal de la scène du crime, dressé par un juge de paix. D’autres préoccupations relevant des circonstances entourant la disparition tragique de Garry Tess ont été également abordées.

Selon le DG Valince, l’assassinat de Tess est lié à son engagement politique et ses dénonciations contre des autorités locales et centrales. Deux représentants de l’appareil judiciaire et policière sont mis en cause dans l’exécution de l’animateur de « Gran Lakou ».

Le commissaire du gouvernement des Cayes Me Ronald Richemond et le directeur départemental du Sud de la PNH, Daniel Compère, selon Georges Valince, doivent s’expliquer sur ce meurtre de Garry Tess en raison des menaces constamment reçues par Garry Tess.

Aux heures ayant succédé le constat du cadavre de Garry Tess, des mouvements spontanés ont été organisés dans le chef-lieu du département du Sud d’Haïti. La foule exige justice et réparation pour la famille, les proches et connaissances de la victime.

Entre-temps, le chef de la poursuite, Me Ronald Richemond, cité dans le dossier, sollicite de la compagnie téléphonique Digicel un relevé d’appels téléphoniques placés par le journaliste Garry Tess, afin dit-il de balayer certaines rumeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.