Une étude révèle que les produits de lissage des cheveux augmentent le risque de cancer de l’utérus

0
1107

Les produits chimiques qu’ils contiennent agissent comme des œstrogènes et perturbent les processus hormonaux normaux. Certains peuvent également inclure des substances cancérigènes, comme le formaldéhyde.

Mercredi 19 octobre 2022 (9rezonodwes.com))–Selon une nouvelle étude, les produits utilisés pour lisser les cheveux augmentent le risque de cancer de l’utérus. Les résultats, publiés dans le Journal of the National Cancer Institute, concernent particulièrement les femmes noires, qui constituent la majorité des utilisateurs de produits défrisants aux États-Unis et dans d’autres pays.

Les scientifiques ont fait l’éloge de l’étude et ont appelé à des recherches supplémentaires pour confirmer les résultats.

Les femmes qui utilisent fréquemment ces produits, plus de quatre fois par an, ont deux fois plus de risques de développer un cancer de l’utérus, principalement un cancer de l’endomètre, à ne pas confondre avec le cancer du col de l’utérus. Aucune association similaire n’a été trouvée pour d’autres produits capillaires, tels que les teintures, les décolorations, les mèches ou les permanentes.

« Nous estimons que 1,64% des femmes qui n’ont jamais utilisé de produit lissant les cheveux auront développé un cancer de l’utérus à l’âge de 70 ans, mais pour les utilisatrices fréquentes, ce risque passe à 4,05% », a déclaré Alexandra White, auteur principal de l’étude, dans un communiqué.

« Le doublement de ce taux est inquiétant », a-t-elle ajouté. Le cancer de l’utérus représente environ 3 % des nouveaux cas de cancer aux États-Unis, mais il s’agit du cancer le plus fréquent de l’appareil reproducteur féminin. Le pronostic est généralement bon s’il est détecté à un stade précoce, mais le traitement implique souvent l’ablation de l’utérus, ce qui empêche la procréation.

L’étude est basée sur les données de près de 33 500 femmes américaines, suivies pendant environ 11 ans. Comme les femmes noires utilisent plus fréquemment des produits de lissage des cheveux et ont tendance à commencer plus jeunes, « ces résultats peuvent être particulièrement intéressants pour elles », a déclaré Che-Jung Chang, co-auteur de l’étude.

Environ 60% des femmes qui ont déclaré avoir utilisé des produits de défrisage au cours de l’année écoulée se sont identifiées comme étant de race noire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.