Brésil – Lula da Silva et Bolsonaro s’affrontent dans les urnes ce dimanche

0
44

Samedi 1er octobre 2022 ((rezonodwes.com))–Luiz Inácio Lula da Silva et Jair Bolsonaro, les deux favoris selon les sondages au Brésil, s’affronteront ce dimanche lors du premier tour de l’élection présidentielle.

À quelques heures du scrutin le plus polarisé depuis des décennies dans la première économie d’Amérique latine, l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva détient une avance de 14 points sur le président d’extrême droite et pourrait l’emporter dès le premier tour, selon le dernier sondage de l’institut Datafolha.

Lula, un ancien ouvrier sidérurgiste de 76 ans qui a cofondé le Parti des travailleurs et dirigé le pays entre 2003 et 2010, obtient 48 % des voix contre 34 % pour Bolsonaro.

L’ancien président semble en passe d’accéder au pouvoir pour la troisième fois, même au premier tour, s’il remporte plus de 50 % des votes valides (sans les bulletins blancs et nuls) dimanche. C’est pourquoi, dans la dernière ligne droite de la campagne, il est parti à la chasse au vote utile des partisans du centre-gauche Ciro Gomes (6 %) et du centriste Simone Tebet (5 %) qui veulent éviter un second tour le 30 octobre.

Dans cette campagne, Lula a gagné le soutien de célébrités telles que les musiciens Caetano Veloso et Anitta, et s’est entouré de personnalités inattendues, comme l’ancien juge de la Cour suprême fédérale Joaquim Barbosa, qui a dirigé le procès du scandale de l’achat de votes au Congrès qui a marqué le premier gouvernement de Lula. Bolsonaro, en revanche, a obtenu le soutien explicite de la star de l’équipe nationale de football brésilienne, Neymar, jeudi.

Ancien capitaine de l’armée et ex-député de 67 ans, Bolsonaro a axé sa stratégie sur l’exaltation des armes, les valeurs morales (« Dieu, patrie, famille ») et les attaques contre son adversaire.

Dans un débat électoral tendu, l’actuel président a de nouveau qualifié jeudi Lula de « voleur », en référence à la condamnation pour corruption qui, avant d’être annulée par la Cour suprême en raison de problèmes de procédure, l’a maintenu en prison pendant un an et demi et l’a écarté de l’élection de 2018.

Bolsonaro est soutenu par des secteurs influents tels que les secteurs évangélique, commercial et agricole. Mais il doit faire face à une forte résistance parmi les femmes, les jeunes et les électeurs les plus pauvres, après une gestion mouvementée de la pandémie qui a fait 686 000 morts, une augmentation de la pauvreté et de la faim, des niveaux records de déforestation en Amazonie, des soupçons d’irrégularités entourant sa famille et ses alliés, et des attaques contre les institutions judiciaires et la presse.

Lula, qui a quitté la présidence avec un taux d’approbation de plus de 80 % mais a vu son image ternie par le scandale de corruption « Lava Jato », lié à un réseau de pots-de-vin dans la compagnie pétrolière Petrobras, assure qu’il reviendra au pouvoir pour « réparer le pays » et cite les réalisations sociales de ses gouvernements, sans préciser son futur programme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.