The Woman King : Viola Davis, guerrière africaine royale dans une épopée historique qui fracasse le Box-Office

0
729

Quelque part en Afrique de l’Ouest, le royaume du Dahomey est défendu par une armée de femmes, les Agojie, menées par la générale Nanisca (Viola Davis). Alors qu’une nouvelle génération de guerrières est formée, dont la jeune et ambitieuse Nawi (Thuso Mbedu), une menace pèse sur le royaume.

Pour sa sortie, le film The Woman King qui dépeint la vie réelle des guerrières du royaume du Dahomey au XIXème siècle – situé dans l’actuel Bénin – a engrangé 19 millions de dollars de recettes, selon des chiffres provisoires du cabinet Exhibitor Relations publiés dimanche.

L’actrice oscarisée Viola Davis y joue Nanisca, une guerrière chevronnée qui forme la prochaine génération de recrues chargées de lutter contre un royaume rival africain plus important et des marchands d’esclaves européens.  

Dans un entretien avec l’AFP mercredi, l’actrice expliquait avoir passé six ans à essayer de convaincre des studios et des producteurs réticents de miser sur le projet.

Le long métrage a largement volé la vedette à Barbarian, un film d’horreur à petit budget qui s’était hissé la semaine dernière en tête du box-office et a atterri cette semaine à la deuxième place, avec 6,3 millions de dollars de vendredi à dimanche.

À la troisième marche du podium, l’étrange et sanglant Pearl. Le film de Ti West, où il est question de séjour à la ferme, d’ambitions cinématographiques, de haches, de fourches et d’alligators… a récolté un peu plus de 3,1 millions de dollars pour sa sortie.

Arrive ensuite See How They Run, comédie de Searchlight dans le Londres des années 1950, où l’adaptation d’une pièce de théâtre est interrompue par une série de meurtres, qu’un détective un peu éméché et son assistante un peu trop passionnée tentent de résoudre. Le film a lui aussi engrangé quelque 3,1 millions de dollars de recettes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.