13 juillet 2024
Vidéo | BIC Tizon Dife :  »Je lève mon vers »
Actualités Culture Musique Société

Vidéo | BIC Tizon Dife :  »Je lève mon vers »

Je lève mon vers

Bic Tizon Dife

À ma mère, à mon père
À l’Afrique, à ma terre
À mes fans, à mes sœurs
Aux musiciens, je lève mon vers

Aux amis qui ne se connaissent pas réellement, car, l’amitié est digitalisée
À ses enfants en manque de caresse
Car les parents sont robotisés
À ce monde tombé sur la tête
Aux chefs d’État qui ont des courbatures
À nos espérances, à nos pertes
À nos sales gueules, nos caricatures
À l’amour, à la trahison
Au succès de nos paysans
À nos drames, à nos vies à l’envers
À mes ennemis, je lève mon vers

Aux employés qui détestent leurs patrons
Aux prisonniers, qui aiment leurs matons
À la pénurie dans le gaspillage
À la beauté et le maquillage
À la science, à la covid
Aux silences, aux tonneaux vides
À tous les politiciens qui nous guettent
À l’église, à la marque de la bête
Aux leucodermes et aux gens de couleur
À l’arc-en-ciel, à notre bonheur
À ces enfants, ces jeunes, ces adultes
À nos parents, nos vieillards qu’on adule

Le son est africain
Donc la musique est africaine
L’artiste est haïtien
Aux couleurs caribéennes

Aux immigrants qui galèrent un peu partout
À mon artiste, le lyriciste bantou
À nos défunts, et il y en a beaucoup
Dessallines, Ti Manno
Manno Charlemagne surtout
Au manger et le boire
À la famine, à nos déboires
À la balance de nos poids
À notre joie, à nos gueules de bois

Je n’ai toujours pas compris
On est que des terriens
Qui se comportent
Comme des étrangers
On se parle avec mépris
Qu’est-ce qui se passe
Dans la tête des gens
Pourquoi sont ils si dérangés

À ceux qui ont divisé la planète
Qui ont tracé les frontières
À la baguette, je lève mon vers
À tous ceux qui sont bien nés sur la terre
Qui rêvent d’aller vivre au ciel
Alleluia! Je le lève mon vers

À la poésie, je lève mon vers
À des rimes inédites, je lève mon vers
Aux poètes de la terre, du ciel, de l’enfer
À l’alma mater, je lève mon vers
À mes crises musicales
Je lève mon vers
À mes ruses lyricales
Je lève mon vers
À la muse qui m’amuse durant
Ma carrière. À Oswald Durand
Je lève mon versAux débats débordés de sens
Je lève mon vers
Contraires aux débats debadeblo
Je lève mon vers
Quand les mots entrent dans la danse
Je lève mon vers
Pour donner quelque chose de beau
Je lève mon vers
Aux Sopranos, je lève mon verre
Aux ténors, aux altos, je lève mon verre
À Cis to the Co, aux congas, aux bongos
Je lève mon verreEt comme vous le savez, quand les tambours de l’Afrique chantent en lead vocal
C’est tout le reste du monde qui répond en chorale

À ces artistes qui ne seront pas connus
À ces talents tués dans l’œuf
À mon confrère Lil B
À mon p’tit frère Lens Beat
À tous mes musiciens
À Jean-Hugues Joseph
À Lourdes Anna Chancy
À mes fans de partout dans le monde
Mais à surtout ceux d’Haïti
Je lève mon verre
À toi Ti Mato
À ma sista Cinthia
A Orloff plen grennen
À Kenkenn ansyen gwo jera
À toi Jean Fredrich Chancy, le petit Titi mais le boss des boss, je te lève mon verre
Quant à moi, je n’ai pas changé de nom, c’est toujours et encore
BIC Tizon Dife ! Pi rèd

Source LyricFind
Compositeurs : Roosevelt Saillant
Paroles de Je lève mon vers © DistroKid

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.