Un des leaders de la CARICOM accuse les Etats-Unis d’être responsable de la fin du programme Petro Caribe

0
1568

Attention! Il ne s’agit pas du PM de facto, Dr. Ariel Henry. Celui-ci serait absolument incapable de se prononcer sur un tel sujet en étant membre à part entière de l’équipe Martelly-Lamothe-Evans Paul (PHTK1) dans la dilapidation des $4 milliards de fonds de Petro Caribe en Haïti.

Le Caricom est une organisation comprenant Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, la Barbade, le Belize, la Dominique, la Grenade, Guyana, Haïti (représenté par un gouvernement illégitime), la Jamaïque, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Suriname et Trinité-et-Tobago.

Le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, a rappelé comment « la région a été affectée par les sanctions américaines imposées à Petro Caribe« .

Mercredi 6 juillet 2022 ((rezonodwes.com))–Le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Ralph Gonsalves, a souligné les effets des sanctions américaines contre le Venezuela dans le cadre du programme Petro Caribe. Ce programme a généré plus de 4 milliards de dollars en Haiti, mais malheureusement ce fonds a été dilapidé par le régime PHTK, sous Michel Martelly et Laurent Lamothe en particulier.

Ralph Gonsalves qui intervenait lors de la clôture du 43e sommet de la Communauté des Caraïbes (Caricom), qui s’est tenu au Suriname, a condamné les sanctions unilatérales imposées par l’administration américaine sous l’ère Donald Trump contre le Venezuela. Le politicien a déclaré que ces sanctions « mettent effectivement fin à l’accord Petrocaribe. »

Le titulaire a fait remarquer l’affectation que cette mesure a provoquée dans « plusieurs pays des Caraïbes, y compris les pays indépendants de l’OEA, et d’autres au sein de la Caricom ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.