Dr. Josué Renaud | Restitution de la dette : « l’ex-PM Gérard Latortue est un esclave mental au service de la France colonialiste et esclavagiste »

0
2387

Lundi 23 mai 2022 ((rezonodwes.com))–Les fameux documents historiques publiés le week end dernier par le quotidien américain, The New York Times, en versions créole, française et anglaise sur l’origine de l’état d’appauvrissement d’ Haïti, trainant encore derrière le poids d’une énorme dette de l’Indépendance, ont un effet tache d’huile sur la classe politico-économique et sociale du pays, aussi bien que sur les organismes de droits humains dont le chairman de New England Humans Rights (NERHO).

Lundi soir, Dr. Josué Renaud, directeur exécutif de NEHRO, commentant l’intervention de l’ancien Premier-ministre Gérard Latortue, qui, selon lui, en mai 2004, était venu à Paris afin de « s’excuser pour les remarques troublantes d’Aristide concernant une restitution de la dette de l’Indépendance« , en a déduit que le « parachuté à la Primature après le coup d’Etat de février 2004 planifié, est un esclave mental à la solde de la France colonialiste et esclavagiste ».

« M. Latortue pour son haut niveau intellectuel, feint de ne pas comprendre, juste pour garder un poste avantageux et inespéré, le rôle de la France dans l’enveloppement d’ Haiti après l’imposition de cette dette de 30 millions de francs en 1825« , a indiqué M. Renaud rappelant que « l’esclavage est un crime et que, normalement, n’en déplaise à Latortue, n’ayant rien compris de la dynamique historique, la France devrait restituer à Haiti tout ce montant arraché de force des mains des pauvres nègres« . La dette de 1825 a mis fin à tout élan d’haiti condamné aujourd’hui à l’assistanat.

« L’esclavage est un crime, en ce sens, réparation et ou compensation, devrait toujours être à l’ordre du jour, même quand ce sont les laquais du colonialisme toujours en poste depuis 1825 et avec une présence renforcée à partir de 1915« , a surenchéri Dr. Renaud condamnant l’attitude « mesquine » et d' »esclave à talent » du grand renommé professeur Gérard Latortue. Celui-ci a affirmé le 13 mai 2004 qu’il n’y a aucune base légale pour que l’ex-président Jean Bertrand Aristide exige une restitution de la dette de l’Indépendance.

« Latortue, au service des ambassades, est une honte pour les élites intellectuelles haïtiennes, et, en mai 2004, il ne lui revenait nullement de critiquer publiquement un gouvernement haïtien en s’associant avec un gouvernement étranger à l’origine de nos malheurs et déboires« , a souligné Renaud qualifiant l’homme ayant parcouru toutes les grands capitales du monde pour les Nations-Unies de « sous homme et de bout d’homme« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.