Arcahaie – « Le Drapeau Haïtien », un poème du Dr. Louis Janvier Joseph, publié le 18 Mai 1882

0
921

Arcahaie – Le 15 Mai 1803, un Congrès, présidé par Dessalines, ouvrit ses séances et décréta la création du drapeau haïtien

Mardi 17 mai 2022 ((rezonodwes.com))–Tout d’abord, nous reproduisons pour vous, les noms de tous les membres du Congrès des Gonaives qui allaient se rendre à l’Arcahaie pour poursuivre les travaux et aboutir à la création du Bicolore Bleu et rouge, le 18 mai 1803. En vérité si Dessalines n’avait pas permis à Haïti de jouir un peu des fruits de la liberté et de l’Indépendance, il ne se retrouverait aujourd’hui aucun des dirigeants actuels et passés à pouvoir créer un cheminement vers le respect et la dignité de ce peuple.

Voici les noms de tous les membres du Congrès des Gonaïves :

Dessalines, président ;
Christophe, Pétion, Clervaux, Geffrard, Vernet, Gabart, généraux de division;
Paul Romain, Gérin, Capois, Jean-Louis François, J.-P. Daux, généraux de brigade; Bonnet, F. Papaillier, Morely, Marion, Chevalier, adjudants-généraux;
Magny, Roux, chefs de brigade;
Quesné, Charrairon, Benjamin Louis, Markajoux, Dupuy, Carbonne, Raphaël, Diaquoi, Ainé, Malette et Derenoncourt, officiers de divers grades ;
et Boisrond-Tonnerre, secrétaire.

Le drapeau haïtien est né le 18 Mai 1803.

LE DRAPEAU HAÏTIEN

Naissance — Avenir

Arcahaie est ville sacrée parce que c’est là que, le 15 Mai 1803, un Congrès, présidé par Dessalines, ouvrit ses séances et décréta la création du drapeau haïtien. Les séances de ce Congrès auxquelles prirent part: Gabart, Cangé, Marion,Mimi-Borde, Sanglaou, Isidore, Lamarre, Cadet Borde, Derenoncourt, Masson, Laporte, ne durèrent que quatre jours.

Il faut graver cette date dans la mémoire des prochaines générations haïtiennes. Il faut aussi leur transmettre le mot d’ordre que nous avons reçu des aïeux, écrit Dr. Louis Joseph Janvier.

Un puissant renouveau circulait dans les tranches
C’était le dix-huit Mai de l’an mil huit cent trois
Lors, dans Arcahaie, vieux bourg aux murs étroits,
Naquit en plein soleil l’oriflamme à deux tranches.

Réunis sous ses plis qui leur frôlaient les hanches,
Les enfants d’Haïti, revendiquant leurs droits,
Iront, vainqueurs partout, de Champin aux Irois ;
Dans six mois ils auront lassé les troupes blanches
.

Flotte de Tiburon aux bords de l’Ozama,
Ondule, en l’éther bleu, de Ponce à Panama,
Bicolore étendard créé par Dessalines!

De Saint-Yague à Jacmel règne seul – sans retard –
Flotte sur nos vallons, flotte sur nos collines!…


Les mers seront à toi du Cap à Gibraltar.

LIS-JOS-JVER.
Paris, 18 Mai 1882

ouvrages de références :
Saint-Rémy. Pétion et Haïti, tome IV.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.