L’organisation Chemin Délivrance exige le retrait du Dr Ariel Henry du Sommet des Amériques

0
759

Marie Celina Conte

Secrétariat du sommet des Amériques

En son office,

Nous, partis politiques, organisations populaires, paysannes, religieuses, syndicales, handicapées et féminines​ d’Haïti et de la diaspora réunissons au nom des règles et des valeurs républicaines en ce moment bien spécial, où tous les chefs d’états du continent se rencontrent dans l’objectif d’harmoniser leurs liens et de définir les intérêts de leurs pays. 

Cette activité, dénommée « sommet des Amériques », régit sans doute par des principes et des valeurs sacramentelles dont chaque État doit se soumettre.

Haïti, un état républicain, représenté et administré par un pouvoir exécutif bicéphale dont le président de la République est le premier représentant de la nation haïtienne, selon les prescrits constitutionnels. De ce fait, il jouit de tous les privilèges et rang diplomatique visant à signer des accords et ou traités au nom du peuple haïtien.

Cependant, depuis les évènements malheureux du 07 juillet 2021 qui avaient coûté la vie à l’ancien président, Monsieur Jovenel Moïse, Mr. Ariel Henry, qui est un premier ministre de fait, pour n’avoir pas été investi dans ses fonctions de façon régulière. Depuis lors, il dirige le pays tantôt comme premier ministre et, bien quelquefois comme président de la République quand il s’octroie des pouvoirs légués à un chef d’État.

Donc, un titre volé. En ce sens, Mr Ariel Henry n’est pas habilité à diriger à lui seul une délégation sans la présence du président de la République, excepté s’il a reçu une attribution de pouvoir émanant exclusivement du chef de l’exécutif.  

Donc, Mr Ariel Henry n’est pas légalement habilité à prendre part à des assises internationales comme représentant de la république d’Haïti.

Nous inscrivons notre démarche auprès de vous, Mesdame la secrétaire dudit sommet, non seulement pour protester contre la violation flagrante des principes et des valeurs haïtiennes,​ mais également d’aider à éclaircir le comportement de nombreux gouvernements de l’hémisphère américain dans leurs relations avec Haïti.

Car, en dépit de l’inconstitutionnalité du régime au pouvoir, des violations répétées des droits de la personne humaine, de la prolifération des gangs avec la complicité du premier ministre Ariel Henry lui-même, de la corruption érigée en principe gouvernemental…

Les états démocratiques du continent, paradoxalement, continuent d’apporter leur support inconditionnel au gouvernement en place, et ceci en dépit du rejet total et manifeste de tous les secteurs vitaux de la nation des actions de l’administration de Mr. Ariel Henry. Certains compatriotes, ne s’empêchent pas d’accuser certains gouvernements de la région comme complices directs dans l’effondrement institutionnel, économique et social d’Haïti.

Nous, signataires de la présente, engageons des poursuites contre le Dr. Ariel Henry auprès des instances judiciaires​ nationales et internationales pour avoir utilisé des agents de la police nationale, le trésor public, ainsi que les matériels de l’état pour intimider et réprimer toute protestation. Spécialement, après la dernière résolution prise par les dix (10) Sénateurs restants, faisant injonction à la Cour des Comptes d’empêcher ce dernier à effectuer des dépenses au nom de l’État Haïtien.

Enfin, nous, signataires de la présente, dignes héritiers des valeurs de ceux qui avaient combattu l’esclavage, l’immoralité, et le racisme, vous recommandons de faire le retrait du Dr. Ariel Henry audit sommet cette année pour cause d’absence du président de la République d’une part, et d’autre pour avoir contribué au développement et à la perpétuation des gangs armés dans le pays depuis plus d’une année.

Sans omettre de mentionner la paupérisation volontaire et la dégradation accélérée de la vie de la population. Ainsi, nous travaillons sans relâche pour qu’enfin, le pays puisse retrouver son vrai chemin pour qu’Haïti puisse regagner son fauteuil au milieu des chefs d’États de l’Amérique.

Recevez, Mesdames la secrétaire, nos salutations distinguées et remerciements anticipés.

Fait à Port-au-Prince, vendredi 13 juillet 2022

Pour authentification :

Jean Elysé Céliscar

Chargé de communication

Chemin Délivrance Ayiti (CDA)

CC: Chef du cabinet du président des États Unis

     Honorable congresswoman, Nancy Pelosy

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.