12 juillet 2024
FMI | Inflation: 500 % pour le Venezuela et pour Haïti 24,9 %
Actualités Corruption Economie Société

FMI | Inflation: 500 % pour le Venezuela et pour Haïti 24,9 %

Samedi 23 avril 2022 ((rezonodwes.com))–Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance lente et une inflation de 500 % pour le Venezuela d’ici 2022. Le pays est sorti de son cycle hyper-inflationniste, mais il peine encore à se redresser.

Mercredi soir, Nicolás Maduro, de son côté, a déclaré que le pays était toujours en train de se redresser et a invité les producteurs ruraux à produire davantage pour atteindre une stabilisation totale.

Selon le FMI, l’économie vénézuélienne connaîtra un léger rebond de 1,5 %, après une décennie de marasme. Les autres pays de la région qui suivront le Venezuela en matière d’inflation sont l’Argentine avec 48 %, Haïti avec 24,9 % et le Suriname avec 25,8 % cette année.

Les données du FMI ont été fournies dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales, présenté le 19 avril.

Les chiffres sont également discordants avec ceux de l’Observatoire vénézuélien des finances, qui a indiqué que le produit intérieur brut a connu un rebond de 6,8 % en 2021, alors que le FMI le situe à une baisse de -1,5 %.

Augmentation des prix des denrées alimentaires

Selon le Centre de documentation et d’analyse sociale de la Fédération vénézuélienne des enseignants (Cendas), le panier alimentaire de base pour une famille de cinq personnes coûtait 471,16 USD en mars.

Par rapport à la même période en 2021, l’augmentation est de 46 %. Avec un salaire minimum de 130 bolívares ou 28,95 dollars par mois sans compter la prime alimentaire, près de 17 salaires sont nécessaires pour pouvoir acheter le panier.

La population d’Haïti souffre de niveaux très élevés d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Selon estimations les plus récentes du Cadre intégré de classification de la phase humanitaire et de la sécurité alimentaire (IPC), quelque 4,5 millions d’Haïtiens (45 % de la population) devraient souffrir de la faim. Parmi eux, plus de 1,3 million seront probablement en situation d’urgence (phase 4 de l’IPC) entre mars et juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.