Alain Graesel : Comment la spiritualité peut-elle se comprendre en Grande Loge de France ?

0
667

« Le concept donne à connaitre, le symbole donne à penser »

Samedi 19 mars 2022 ((rezonodwes.com))–Saint-Exupéry écrivait : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». De même, dans sa démarche spirituelle pour mieux connaitre son être, l’initié ne peut oublier sa relation au monde. Au cours de l’histoire, reproduit France Culture, le génie humain s’est exprimé au moins de trois façons : la rationalité, l’éthique et la spiritualité. Alain Graesel choisit de définir le dernier concept et comment peut-il se comprendre en Grande Loge de France ?

L’auteur explique que la spiritualité ne concerne ni la rationalité intellectuelle ni l’éthique du vivre ensemble mais elle traduit la volonté des êtres humains à considérer que leur vie ne se réduit pas uniquement aux deux premiers domaines mais aussi à ce qui en eux-mêmes les dépasse, les fonde et fait signe vers un au-delà de l’humain. Il montre les différences entre la spiritualité et les religions.

En effet une confusion pourrait être entretenue entre la liturgie des religions, et les rituels maçonniques, confie Graesel. Les religions sont associées à des dogmes, qu’il faut accepter et croire, alors que la spiritualité en G.L.D.F. n’impose rien, et permet aux croyants et non croyants de poursuivre leur propre quête.

La spiritualité est une expression culturelle avant d’être cultuelle. La spiritualité est la forme que revêt la réflexion des êtres humains lorsqu’ils réfléchissent à des notions que l’on peut penser mais non connaitre.

Alain Graesel rappelle l’évolution de la dénomination « Grand Architecte de l’Univers » au cours du temps, et quelle acception est faite en Grande loge de France de nos jours. Il est un symbole pour le Franc Maçon de la G.L.D.F. et il évoque la pensée de Paul Ricoeur : 

« Le concept donne à connaitre, le symbole donne à penser »

Il est temps de sortir l’homme de l’aveuglement qui lui fait croire qu’il pouvait s’affranchir de tout ce qui l’avait jusqu’alors constitué. Il y a donc urgence à retisser des liens avec soi-même, les autres et enfin le monde.

Bibliographie

  • La Grande Loge de France, 3ème édition dans la Collection « Que sais-je » des Presses Universitaires de France.

source: France Culture

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.