Deux journalistes de médias en ligne victimes d’une attaque armée des gangs de Laboule

0
2525

John Wesley Amadi et Wilguens Louis-Saint, deux journalistes de média en ligne, qui revenaient d’un reportage à Fessard, à Laboule 12, sont sortis victimes des bandits, rapporte le coordonnateur général du Collectif des médias en ligne (CMEL). Reynald Petit-Frère, prudent, dit attendre d’autres informations concernant les deux travailleurs de presse avant de parler de décès ou de faire d’autres considérations

Jeudi 6 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–

Le responsable du CMEL confirme l’information relative à l’attaque armée subie par un groupe de journalistes qui partaient, jeudi 6 Janvier, en reportage à Laboule 12. Dans les détails, il informe que trois journalistes, Wilguens Louis-Saint, John Wesley Amadi et Wilmann Vil au retour d’une mission à Fessard, zone contrôlée par le dangereux chef de gang «Ti Makak» ont été attaqués par des hommes lourdement armés dirigés par le redoutable chef de gang de «Toto». 

Les bandits ont ouvert le feu sur les trois journalistes et l’un d’entre eux, Wilmann Vil, a réussi à s’échapper, selon les précisions de Reynald Petit-Frère. L’acte criminel semble porter l’empreinte du gang de «Toto» qui s’oppose aux hommes de «Ti Makak».

Au moment d’éditer le texte, une délégation composée de journalistes et d’acteurs de la société civile est en direction du Commissariat de Pétion-Ville afin de s’enquérir sur la situation des victimes et solliciter le support des forces de l’ordre.

Les journalistes attaqués par les gangs enquétaient sur la mort tragique de l’inspecteur Dan Jerry Toussaint, abattus à Fessard la semaine dernière par les hommes de «Ti Makak» 

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Peut être une image de une personne ou plus et plein air

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.