Danemark – Prison ferme contre l’ex-ministre de l’Immigration: « Personne n’est au-dessus des lois »

0
18983

En ce sens, Haiti est vraiment sur une autre planète où des mots de « prison » et « reddition de comptes » sont inusités dans le vocabulaire des extraterrestres qui l’ont gouverné avec l’aide du plus gros chef des terriens. Des ex-ministres qui ont dévalisé les fonds publics, les fonds d’entretien routier, les fonds d’émission de passeport, les fonds de l’éducation, lajan mache pwason, lajan warf Saint-Louis du Nord, lajan 25 estad ak ede kraze la polis… sont devenus plus arrogants, plus menaçants que jamais et remplis d’audaces.

Mardi matin, ils étaient en liesse à Port-au-Prince pendant que le Cap-Haitien est dans la détresse !

Mardi 14 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–L’ex-ministre danoise de l’Intégration et de l’Immigration, Inger Stojberg, 48 ans, écope de deux mois de prison ferme pour avoir séparé arbitrairement des couples de migrants. Accusée d’avoir violé la Convention européenne des droits de l’homme en ordonnant la séparation de couples de demandeurs d’asile, dont certains avaient des enfants, lorsque la femme était âgée de moins de 18 ans, Mme Støjberg plaidait non coupable dans ce procès exceptionnel où elle comparaissait depuis septembre.

Ce lundi 13 décembre, après deux mois d’audience, la Cour spéciale danoise de justice l’a jugée coupable de violation délibérée de la loi​. À 48 ans, l’ex-ministre est condamnée à soixante jours de prison ferme. Le Parlement doit encore se prononcer sur son éventuelle exclusion. Rien n’est joué. L’immigration reste en tête des préoccupations de 70 % des Danois, qui considèrent toujours Inger Stojberg comme leur ex-ministre préférée​.

C’est à son initiative, par exemple, que le ministère de l’immigration avait acheté de pleines pages de pub dans les journaux libanais, à l’été 2015, pour dissuader les candidats à l’exil de rejoindre le pays scandinave. C’est elle aussi qui avait fait voter un amendement, quelques mois plus tard, autorisant la police à saisir l’argent et les bijoux des demandeurs d’asile excédant une valeur de 10 000 couronnes (1 345 €), à leur entrée sur le territoire.

« Ce sont les valeurs danoises qui ont perdu aujourd’hui », a réagi Mme Stojberg, une fois le verdict tombé. Un peu plus tard, sur son compte Facebook, l’ancienne ministre, redevenue députée en juin 2019, et adepte des réseaux sociaux, a remercié ses soutiens. Si elle a fait savoir qu’elle « respectait le jugement et acceptait [sa] condamnation sans baisser la tête », elle a estimé avoir « été punie pour avoir tenté de protéger des filles ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.