Les signataires de l’accord de Musseau changent Léon Charles de place

0
2192

Reste maintenant à savoir si les actes de Léon Charles vont le suivre, comme a laissé entendre Me. André Michel.

minute de la rédaction

Si certaines remarques partent d’une bonne intention, la plupart des observations partent d’une bonne attention.

Mercredi 1er décembre 2021 ((rezonodwes.com))–Depuis la constitution du Core Group, « le plus grand parti politique d’Haïti« , selon le sénateur Joseph Lambert, on n’a retrouvé que des marionnettes, une armée de vils serviteurs prête à obéir à tous les ordres, et des exécutants en place dans les couloirs de l’administration haïtienne au plus haut niveau. Qu’on ne s’y méprenne pas.

Me. André Michel qui a évoqué mardi les « 5 gòl » que le secteur démocratique populaire (SDP) aurait marqués dans son affiliation à la société mafieuse PHTK, a volontairement omis de mentionner que c’est le même « accord de Musseau » approuvé par les sponsors, qui a permis au policier Léon Charles de changer de place pour services rendus. Paradoxe de cette crise, nous voyons des gens festoyés, se donnant un satisfecit quand on est pourtant au creux de la vague avec une année qui se consume pour finir tout comme elle a commencé.

Nageant en plein dans l’illégalité et l’inconstitutionnalité, l’ex-opposant au régime PHTK 1 et 2, a promis d’aller consulter bientôt le cacique Henry pour lui proposer de faire un remue-ménage dans la diplomatie haïtienne, mais tout compte fait, ce serait la chasse au de facto par un de facto pour imposer un de facto. En ce qui a trait au retrait du diplomate Tèt Kale, Léon Charles, – le bien-aimé de M. Luis Almagro – qui n’a nullement le droit d’orienter les votes d’Haiti à l’OEA dans aucun autre sens autre que celui qui lui est conseillé et dicté à l’avance, Me. Michel risque d’engager un bras de fer, si toutefois sa déclaration de mardi ne relève pas de la pure et simple démagogie.

Me. André Michel dont les déclarations sont parfois mises à rude épreuve, nous avons encore en mémoire les stratagèmes utilisés pour mettre sans succès en scène Me. Mécène Jean-Louis, aurait laissé passer l’occasion idéale pour attaquer juridiquement le dossier de Léon Charles sous un autre angle.

Attendu qu’il a déjà marqué « 5 gòl a 0 » dans les rencontres disputées dans l’un des 21 stades PHTK Olivier-Lamothe, et qu’il a désormais pris l’habitude de faire et défaire des ministre de la Justice et commissaire du Gouvernement et DGs de la PNH.

Attendu qu’il y a interférence dans des décisions judiciaires pour faire libérer des prisonniers politiques, qu’attend maintenant Me. Michel pour réactiver la « Déposition de plaintes contre Léon Charles après les brutalités policières, assassinats et tentatives d’assassinat de manifestants le 18 novembre 2020″ ?

Enfin, l’apaisement politique et social tant recherché, la rupture avec la mauvaise gouvernance incluant la corruption et l’impunité, viendraient-ils des individus reprochés d’aller à contre-courant de la marche de l’histoire ?

à lire également : Répréssion policière – Assassinats : Texte intégral de la plainte déposée contre Léon Charles, DG a.i. de la PNH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.