Haiti|Marasme économique : le régime PHTK 3 amélioré envisage d’augmenter les prix du carburant à la pompe

0
474

Pour les plateformes progressistes, la population qui vit déjà dans l’extrême pauvreté, depuis l’arrivée en 2011 du régime PHTK, champion de la corruption et de l’impunité en Haiti, ne pourra pas se permettre cette hausse, qui implique une augmentation immédiate des produits et services de base à un moment où 4,4 millions d’habitants souffrent d’insécurité alimentaire.

Le Premier ministre du gouvernement-hybride ou autoritaire d’Haïtien, Ariel Henry, a réaffirmé mercredi que l’État ne peut continuer à subventionner le carburant au détriment des services sociaux.

M. Henry a insisté sur le fait que l’État perd 259 gourdes pour chaque gallon d’essence, et 195 gourdes sur le diesel reprenant ainsi les mêmes prétextes de l’administration Jovenel Moise/Lafontant pour majorer les prix à la pompe en 2018, une mesure qu’André Michel du SDP avait violemment contestée à l’époque.

« Cela ne peut pas continuer, sinon nous ne pourrons même pas obtenir le carburant« , a déclaré Dr. Ariel Henry lors de la cérémonie d’installation du énième cabinet ministériel inconstitutionnel et dépourvu de toute légitimité.

Selon Ariel Henry qui n’est jamais revenu sur la dilapidation des $4 milliards des fonds de Petro Caribe, le gouvernement dépense 30 milliards de gourdes pour subventionner le carburant vendu dans le pays, un chiffre qui lui permettrait de construire et d’équiper davantage d’hôpitaux, ou d’assurer la sécurité en engageant davantage de policiers, a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement Ariel Henry, installé à la Primature par un tweet de Binuh, affirme que les principaux bénéficiaires de la subvention sont les grandes entreprises.

Rappelons que les autorités tentent depuis des années d’augmenter le prix du carburant, mais une initiative à la mi-2018 a provoqué une explosion sociale sans précédent, et a coûté son poste au premier ministre de l’époque, Jack Guy Lafontant, et quelques heures plus tard, suite aux manifestations violentes commanditées par Me. André Michel, le président Jovenel Moise a dû se rétracter.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.