Cabinet replâtré | Claude Joseph, Greta Roy et Desras expulsés : 8 nouvelles têtes intègrent le régime PHTK 3 du Dr Ariel Henry

0
3375

Les Martellystes crient victoire, les jovenelistes rongent leur frein et les ex-opposants se contentent des miettes…mais aux dernières nouvelles, Haiti n’est pas apte à participer au « Sommet sur la Démocratie » organisé par le Président américain Joe Biden. La « démocratie à la Jovenel » coûte très cher à ce pays qui nie ses prescrits constitutionnels, en particulier les articles consacrant un Président à la tête de l’Exécutif et jamais un Premier-ministre.

Renvoyer Claude Joseph et le remplacer par Jean Victor Geneus, Ariel n’a fait que réarranger les chaises pliantes du Titanic.

Mercredi 24 novembre 2021 ((rezonodwes.com))– Huit nouvelles personnalités font désormais partie du gouvernement dirigé par le premier ministre de facto, Ariel Henry.

Jean Victor Geneus, un bon ami de Michel Martelly, remplace le joveneliste et faux nationaliste Claude Joseph au Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes, Ricard Pierre de SDP succède Simon Dieuseul Desras au Ministère de la Planification et de la Coopération Externe, Bertho Dorcé hérite du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique.

Dans le même ordre d’idée, Raymonde Rival décroche le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique, Nesmy Manigat revient au Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle. Dr Alix Larsen arrache le Ministère de la Santé Publique et de la Population des mains de l’inamovible Greta Roy Clément, accusée de mauvaise gestion de la crise sanitaire covid-19. Odney Ricot prend les rênes du Ministère des Affaires Sociales et du Travail, un organisme public moribond, et l’Ingénieur Rosemond Pradel de la FUSION va diriger le Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications.

Les fameux Simon Dieuseul Desras, Claude Joseph et Greta Roy Clément ont été placés sur le banc de touche, une situation qui consacre la domination des Martellystes sur les Jovenelistes et les ex-pontes de l’opposition radicale.

Celle-ci est représentée au moins par l’ancien sénateur du Sud-Est, l’ingénieur-agronome Ricard Pierre qui a forcé le départ de Desras Dieuseul Simon pour occuper le ministère  »à projets », le MPCE.

Bon appétit, messieurs… et dames! Et quant aux expulsés, veuillez rester en réserve de PHTK en attente du prochain recyclage. Entre-temps, la République pâlit et les pauvres deviennent plus pauvres, car plus cela change, plus c’est la même chose. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.