»Je suis au service du secteur privé », avait fanfaronné Jovenel Moïse, après une campagne électorale financée à coups de millions par des  »bourgeois syro-libanais »

0
12791

Mardi 16 novembre 2021 ((rezonodwes.com))– Peu de temps après la proclamation de sa  »victoire » à l’élection présidentielle, Jovenel Moïse ne s’est pas seulement contenté d’aller remercier les Dominicains pour leur support inconditionnel à la mouvance Tet Kale, lors d’un voyage extrêmement médiatisé.

Avant même son installation au siège de la Présidence, il a créé du temps pour se pavaner avec ses grand supporteurs, comme son parrain, Michel Martelly et des membres de la bourgeoisie d’origine syro-libanaise, comme Marc Antoine Acra, un suspect dans une affaire de drogue cachée dans un bateau transportant du sucre.

Le leader numéro 2 des Tet Kale s’est également énorgueilli de ses étroites relations avec l’élite économique qui l’a propulsé au pouvoir en s’écriant fièrement :  »Je suis au service du secteur privé ».

Sa première action, avant même d’installer un gouvernement, a été de mettre sur pied une stratégie appelée  »Caravane de Changement » afin de trouver des millions de dollars américains pour récompenser ses donateurs et de leur retourner l’ascenseur.

Un projet de plus de 120 millions de dollars a été mis en place à la vitesse de l’éclair, sans appel d’offres et en dehors de toutes les règles de bonne gouvernance. Les groupes Auto Plaza des Boulos, Automeca des Saliba, Arty et Moscoso et Haytrac des Bonnefil se sont frottés les mains.

Un autre contrat léonin passé pour des hélicoptères dominicains sous-loués avec le bourgeois Sherif Abdalah a fait scandale. L’apprenti-dictateur, assassiné il y a quatre mois, n’a pas fait marche arrière jusqu’à ce que des défauts de paiement ont suscité une brouille les bénéficiaires et exécutants.

Le dauphin du président Medina, propriétaire d’une flotte d’appareils s’est lui aussi léché les babines avec cette manne venue tout droit de la Présidence d’un pays appauvri par la corruption et la mauvaise gouvernance.

Plus tard, on ne comptera plus les fleurs offertes à ces  »bourgeois ». Même les produits alimentaires des Deeb ont trouvé preneur dans les kits alimentaires distribués par FAES alors que l’Ed’H de Présumé et l’ANARSE du Dr Evenson Calixte ont été obligés de se rabattre sur des  »Delco » diesel CAT pour alimenter le pays en électricité.

En plein 21e siècle, on s’attendait à ce que ces deux institutions établissent un plan de développement des énergies propres au lieu de passer le beurre aux bourgeois et la facture pétrolière extrêmement salée au petit peuple d’Haïti.

Avec la voix de la veuve candidate, il faut se rendre à l’évidence que le président tué a été fidèle, mais a été trahi…

Entre-temps, le pays a sombré dans trois années consécutives de croissance négative et compte actuellement plus de 4 millions de personnes en insécurité alimentaire.

Réginald Boulos promet une réponse proportionnelle à l'intervention du  président contesté Jovenel Moise | Rezo Nòdwès
Plus de 18 millions et des terres s'étalant sur 3 départements à la famille  Apaid : Ti rès la pou boujwa… | Rezo Nòdwès
CNOHA - Nou méléeeeeee!!!! Les nantis Deeb, Apaid, Abdallah, Zureik,  Handal...ne sont pas dans le système décrié par le président Jovenel Moise.  C'est avec consternation que j'ai suivi l'intervention du président de
Boulos se désolidarise de Jovenel | Haiti Liberte

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.